RMC Sport

Alonso tout terrain

Fernando Alonso

Fernando Alonso - -

Leader du championnat du monde, Fernando Alonso (Ferrari) a décroché la pole position du Grand Prix de Grande-Bretagne. Il a devancé Mark Webber (Red Bull) et Michael Schumacher (Mercedes). Romain Grosjean (Lotus) partira de la 9e position.

Alonso rayonnant
Si aucun pilote ne s’était détaché depuis le début de saison, Fernando Alonso prend désormais le rôle du patron. Plus rien ne l’arrête, ni la météo, ni la concurrence. Sous une pluie incessante, l’Espagnol est même allé chercher sa première pole position de l’année, la première depuis… Singapour en 2010 ! Si les qualifications ont été interrompues plus d’une heure et demie, elles ont offert cinq dernières minutes passionnantes. Le double champion du monde (2005 et 2006) a livré une bataille des plus intenses avec Mark Webber. Le pilote Red Bull a longtemps cru tenir la première place sur la grille, avant de se faire griller la priorité sur l’ultime tour par le pilote Ferrari, qui l’a devancé de 47 petits centièmes. Vainqueur sous la pluie en Malaisie, rayonnant sous le soleil de Valence, Fernando Alonso confirme ses talents de pilote tout terrain. Confirmation dimanche après les 52 tours du Grand Prix de Grande-Bretagne ?

Grosjean dérape
Qualifié pour la Q3 avec le 5e temps, Romain Grosjean avait toutes les raisons de rêver d’une pole position. Mais pour son dernier tour de piste en Q2, le Français est parti à la faute, terminant sa course dans le bac à sable. Evacué par la grue, sa voiture ne lui a pas permis de prendre le départ de la Q3… A l’abri des gouttes dans son stand, le Franco-Suisse reste néanmoins persuadé que la pole sera moins déterminante dimanche lors de la course. Grosjean partira de la 9e place, profitant de la pénalité infligée à Nico Hülkenberg pour son changement de boîte de vitesses. Septième sur la grille au Bahreïn et au Canada, le Français était allé chercher le podium à deux reprises…

Button prend l’eau
Si les grands favoris ont tous plus ou moins réussi à éviter le piège des mauvaises conditions météo, Jenson Button s’est noyé à Silverstone. Aux abonnés absents depuis sa deuxième place en Chine, le Britannique comptait retrouver des couleurs devant son public. Mais comme lors des quatre derniers rendez-vous, le champion du monde 2009 s’est loupé lors des qualifications. Dixième en Catalogne, 12e à Monaco, 10e au Canada, 9e à Valence, il a fait pire ce samedi en sortant dès la Q1, avec le 16e temps. A moins d’un miracle ce dimanche, le week-end sera certainement à oublier pour le pilote McLaren.

La pluie s’invite à la fête
Il faut toujours se méfier à Silverstone… Les pilotes ont retrouvé le charme du circuit britannique : la pluie. Depuis vendredi, les averses sont incessantes et gâchent forcément une partie de la fête. Inquiets, les organisateurs du Grand Prix de Grande-Bretagne n’ont pas hésité à conseiller aux spectateurs de ne pas venir. Les pilotes ne sont pas en verve non plus. Après une première journée pour rien, les écuries ont vécu des qualifications bien arrosées. Stoppés pendant plus d’une heure et demie, ils n’auront connu qu’une piste détrempée avant la course de dimanche. Heureusement pour eux, les conditions ne devraient pas changer. Selon les organisateurs, la pluie a plus de 50% de chances de revenir ce dimanche… 

Alexandre Mispelon avec Antoine Arlot