RMC Sport

G.Lopez : « Grosjean est l’un des meilleurs »

Gérard Lopez et Romain Grosjean

Gérard Lopez et Romain Grosjean - -

EXCLU RMC SPORT. L’écurie Lotus a annoncé ce vendredi que le Français Eric Boullier démissionnait de son poste de directeur de l’écurie. Il est remplacé par le copropriétaire de l’écurie, Gérard Lopez, qui renouvelle sa confiance à Romain Grosjean.

Gérard Lopez, vous allez remplacer Eric Boullier comme directeur de l'écurie Lotus. Est-ce provisoire ?

Non. Nous avons fait pas mal de changements dans la gestion de l’écurie. Elle va désormais se stabiliser. C’était important de prendre la présidence du conseil d’administration, chose que faisait auparavant Eric (Boullier), pour exister au niveau politique et financier. Nous avons eu des discussions assez ouvertes avec Eric et, au final, cette réorganisation arrangeait un peu tout le monde. Ça tombait bien pour nous et ça tombait bien pour lui puisqu’il va pouvoir continuer sa carrière en F1 ailleurs (sans doute chez McLaren, ndlr). Je pense qu’il fera des annonces dans les jours qui viennent. Peut-être que le fait que je reprenne la partie plus politico-sportive sur le terrain va permettre aux gens de se rendre compte qu’on n’est pas des banquiers.

Vous voyez-vous partenaire de Lotus sur le long terme ?

Bien sûr. On travaille d’arrache-pied pour faire jouer nos relations en dehors de la F1 afin d’attirer des partenaires et des sponsors, chose que nous n’avions peut-être pas faite de façon efficace auparavant. Nous avons désormais un budget qui tient la route et qui va nous permettre de rouler au même niveau que l’on avait avant. Nous n’avons pas encore annoncé de sponsor titre, mais il y a des discussions bien entamées avec deux entités importantes. 

Malgré le départ d'Eric Boullier, Romain Grosjean a-t-il un avenir sur le long terme avec Lotus ?

C’est nous qui avons installé Romain en GP2 et sa carrière a été lancée par Jean-Paul Driot (patron de l’écurie de GP2 Dams, ndlr) qui est un ami et un associé. Ensuite, le choix de le mettre en F1 a été fait avec Eric Boullier, mais c’est quand même nous qui l’avons décidé. Et puis Gravity (structure de management qui gère la carrière de Grosjean, ndlr) nous appartient à 100%. C’est l’un des deux pilotes autour duquel on veut construire l’équipe. Pour moi, c’est l’un des meilleurs pilotes aujourd’hui en F1. On va bientôt pouvoir annoncer quelque chose sur le très long terme.

On vous a peu vu dans le paddock en 2013. Certains ont pensé que votre engagement avec Lotus était en train de diminuer...

Sans rentrer dans les détails, j’ai eu de très graves problèmes de santé. Je ne suis pas du genre à m’étaler sur ma vie privée mais j’ai trouvé cela vraiment dommage et même un peu blessant d’entendre que mon manque de présence était lié au fait que je n’avais plus d’intérêt pour la F1 alors qu’en réalité, j’étais en partie dans un lit d’hôpital. C’est le monde de la F1. On ne cherche pas trop à comprendre, on cherche plutôt à juger. Je m’y suis habitué.

A lire aussi :

Le calendrier de la saison 2014

ART va former les pilotes McLaren

Charles Pic perd son volant en F1

Propos recueillis par Antoine Arlot