RMC Sport

Grosjean : « Je fais ce que je peux… »

Romain Grosjean

Romain Grosjean - -

Le pilote Lotus et membre de la Dream Team RMC Sport, Romain Grosjean, est en difficulté après 4 courses sans avoir marqué le moindre point. Avec les changements de pneus apportés par Pirelli, le tricolore espère réagir et enfin sortir de cette spirale négative lors du GP d’Allemagne.

Romain, vous êtes dans une situation sportive délicate (4 courses sans marquer de points), l’arrivée d’une modification technique peut-elle être synonyme de déclic ?

Il n’y a pas besoin de déclic. Aujourd’hui, on ne va pas se mentir, les résultats ne sont pas là où on voudrait. On a aussi un manque de réussite avec des petits soucis techniques, stratégiques. Ce n’est pas simple de tout mettre ensemble.

Comment vivez-vous cette période sans réussite ?

Ca fait maintenant 4 Grands Prix successifs sans points, c’est trop long, on en a tous marre, moi le premier. Il y a un moment où je fais ce que je peux faire de mieux.

Malgré le peu de jours entre les deux GP de Grande-Bretagne et d’Allemagne, êtes-vous satisfait des premières décisions concernant les pneus après les 4 explosions survenues durant le GP de Silverstone ?

Oui car je pense qu’il y avait besoin de changements. On a vu une course marquée par les explosions de pneumatiques. Niveau sécurité, ce n’était pas du bonheur pour nous, on ne sait jamais quand ça va exploser ou pas. C’est une bonne chose que tout le monde ait réagit. On a atteint un stade où il fallait faire quelque chose. Quand on roule à 300 km/h, une voiture devant qui explose le pneu, les débris peuvent atterrir dans la tête…

Toutefois, ce n’est pas une refonte globale du pneu…

Je trouve qu’il y a quand même un changement assez important sur les pneus arrières, on a vu ça au Canada quand on les a essayés. Les pneus ne seront utilisés que pour cette course car dès la Hongrie (26 au 28 juillet), d’autres pneus arriveront testés, préalablement à Silverstone.

Lotus fait partie des quelques écuries opposées au changement de pneus. Craignez-vous une incidence sur les performances ?

Aujourd’hui, ceux qui souffraient le plus des pneumatiques ont réussi à surmonter leurs problèmes, notre avantage a donc été moindre sur les dernières courses. Il y a de nouvelles gommes mais on pense avoir quelques outils pour faire que ces pneus fonctionnent.

On sait que ce jeudi a eu lieu une réunion technique. Avez-vous eu une discussion entre pilotes ?

Oui, ça fait un petit moment que les pilotes parlent de ces pneumatiques, on avait déjà eu des problèmes lors de la course de Bahreïn et de Barcelone. Ca commençait à devenir un sujet récurrent entre pilotes.

Un dernier mot sur le circuit du Nürburgring : qu’en pensez-vous ?

C’est plutôt un circuit « à l’ancienne » avec des virages sympas, des montées et des descentes. Sur le papier, il est joli. La météo semble être des nôtres pour le week-end, ce qui n’est pas tout le temps le cas ici, ça peut être sympa.

A lire aussi:

>> Vergne : « Il faut tirer la sonnette d’alarme »

>> GP Allemagne - Alonso : « J’ai échappé au pire »

>> Formule 1 – Les Classements

Propos recueillis par A.A, au Nürburgring