RMC Sport

Grosjean : « Je n’étais pas inquiet »

Romain Grosjean

Romain Grosjean - -

Confirmé pour la saison prochaine par Lotus, Romain Grosjean a confié son bonheur en exclusivité à RMC Sport. Et son envie manifeste de conserver encore un peu le rôle de leader qui était le sien en fin de saison.

Romain Grosjean, vous voilà enfin confirmé chez Lotus pour la saison prochaine. Vous devez être soulagé...

Je ne sais pas si le mot soulagement est le terme exact mais c’est toujours plutôt sympa d’être confirmé tôt que tard. On avait une volonté commune très forte. Sur le fond, je n’étais pas inquiet. L’équipe avait d’autres choses à régler avant. On avait tous envie de continuer ensemble et les choses se sont faites naturellement.

Cette prolongation de contrat a trainé en longueur. Vous y avez songé durant la fin de saison ?

Non. Je me suis vraiment concentré sur ce que je pouvais faire en piste et donner le meilleur de moi-même. Je crois qu’on a été assez extraordinaire sur la fin de saison. On est allé chercher, très souvent, le maximum de la voiture et le maximum de toutes les opportunités se présentant à nous. On se concentrait vraiment là-dessus.

Compte tenu de vos résultats, étiez-vous confiant quant à cette confirmation ?

En Formule 1, on ne sait jamais. Ce n’était pas acté, pas vendu. Maintenant, je savais qu’avec ce que j’avais réalisé cette saison, je retomberai sur mes pattes.

Vous aviez d'autres pistes, d'autres possibilités à envisager qu'un maintien chez Lotus ?

Non, j’étais vraiment concentré sur le fait de rester-là. Il va y avoir un gros changement de règlement la saison prochaine. La continuité va être importante. Bien connaitre ses ingénieurs, ses mécanos aussi. L’an prochain, on visera une place au championnat du monde. Lotus est une écurie forte et Enstone a toujours su faire des bonnes voitures lorsqu’il y a eu un changement de règlement. Maintenant, il nous faudra du budget si on veut rester aux avant-postes.

« Garder un rôle de leader me plairait bien »

Maintenant que l'écurie a annoncé ses deux pilotes pour la saison prochaine, sentez-vous le staff de Lotus plus serein ?

Je n’ai pas encore parlé avec l’écurie. Maintenant quand les pilotes sont annoncés, cela aide tout le monde à avancer. Je vais essayer de passer du temps à Enstone pour voir comment ça se prépare. On est très concentrés sur le nouveau challenge qui va être énorme. On verra comment les choses vont se dérouler. Il faudra continuer à travailler fort sur le fond pour avoir des partenaires, des sponsors et un budget solide.

Votre coéquipier sera Pastor Maldonado. Craignez-vous cette nouvelle cohabitation ?

Il n’y a pas de motif de crainte. On est tous les deux des anciens champions GP2. On est issu de la même école, ce qui va être intéressant pour avancer sur la voiture. C’est un pilote qui peut aller très, très vite sur un tour. Cela va me permettre de peaufiner mon pilotage et d’aller chercher les derniers millièmes.

Vous partirez avec un avantage certain : votre ancienneté au sein de l'écurie.

Oui. C’est positif d’avoir l’ancienneté, la continuité avec l’équipe. Elle m’a testé comme leader sur les dernières courses de l’année. On l’a vu, ça s’est très bien passé. On était toujours présent et on va continuer à travailler comme ça bien que la philosophie de l’équipe n’est pas d’avoir un numéro 1 et un numéro 2.

Aimeriez-vous rester dans la continuité de la fin de saison et conserver le rôle de leader qui était le vôtre ?

J’aime ce rôle. J’aime aider l’équipe et travailler avec elle. Ce n’est pas un secret. Effectivement, garder ce rôle me plairait bien. Maintenant, ce n’est pas quelque chose qu’on gagne et qu’on a pour toujours. Il faut avancer, travailler, montrer qu’on est là. Etre fort… et les choses se font ensuite naturellement.

A lire aussi

>> Grosjean prolonge le bail chez Lotus

>> Grosjean : « Ça laisse présager de belles choses pour l’avenir »

>> Grosjean : « J’ai prouvé ma valeur »

Propos recueillis par Antoine Arlot