RMC Sport

Grosjean sur son nuage

Romain Grosjean

Romain Grosjean - -

Auteur d’une remontée époustouflante lors du Grand Prix d’Inde, Romain Grosjean a signé dimanche son troisième podium de rang. La vie est belle pour le pilote Lotus, qui termine la saison en boulet de canon.

Chez Lotus, les minutes qui ont suivi le Grand Prix d’Inde ont été très contrastées. Alors que Romain Grosjean, fou de joie après sa magnifique troisième place, a failli faire tomber une bouteille de champagne sur le crâne du néo-quadruple champion du monde allemand Sebastian Vettel, son équipier Kimi Räikkönen et Alan Permane, directeur des relations piste chez Lotus, s’expliquaient vigoureusement après s’être accrochés durant la course.

Au cœur du désaccord ? Un fait de course. Auteur d’une remontée époustouflante, Romain Grosjean passe de la 17e à la 4e place. Seulement le Finlandais ne laisse pas facilement passer son équipier malgré les ordres de son écurie. L’échange est savoureux. « Kimi, dégage de cette putain de trajectoire ! » Réponse de l’intéressé : « Ne gueule pas comme ça, merde !» Ambiance.

Les félicitations du patron de Ferrari

Finalement, le Français termine sur la troisième marche du podium. Comme lors des trois derniers Grands Prix. « C’était une très belle course, a-t-il reconnu ce lundi sur RMC dans le Moscato Show. Pour être honnête, j’étais un peu perdu. Je voyais 14e, 15e… Je me demandais quand est-ce que j’allais commencer à remonter. Puis ça s’est décanté. J’étais 6e, 5e, 4e. Là, je me suis dit que c’était pas mal. Et puis j’ai vu la Lotus de Kimi devant moi. On avait le rythme pour continuer. Et banco, podium ! » S’il sourit malicieusement lorsqu’on lui demande ce qui s’est passé en coulisse avec Räikkönen (« J’étais au podium, je n’ai pas vu ce qui s’est passé »), Romain Grosjean savoure cette fin de saison de toute beauté.

A l’inverse de tous les pilotes, il n’a pas rejoint directement Abu Dhabi, où se déroulera le prochain Grand Prix ce week-end. Non, le Français est rentré au pays pour profiter quelques heures de ses proches. Dans l’avion, il a croisé un certain Stefano Domenicali, patron de Ferrari. Le boss italien a d’ailleurs félicité le Français pour sa performance. Un nouveau coup d’éclat qui consolide un peu plus son aura chez Lotus. Rassuré sur son avenir au sein de l’écurie britannique, Romain Grosjean est toujours sur son petit nuage. Pourvu que ça dure.

A lire aussi :

Grosjean : « Je n’aurais pas parié une cacahuète… »

Tambay : « Grosjean s’est battu comme un chien »

Vettel dans la 4e dimension

La rédaction