RMC Sport

JL Roy : « Vettel toujours devant ! »

Jean-Luc Roy, consultant RMC Sport

Jean-Luc Roy, consultant RMC Sport - -

Retour sur la victoire de Sebastian Vettel et sa Red Bull-Renault RB 7 au Grand Prix de Turquie à Istanbul, en compagnie de Jean-Luc Roy, consultant RMC Sport.

On aurait pu penser que sa violente sortie de piste sous la pluie vendredi matin, à la sortie du fameux virage 8, sur le tracé d’Istanbul, allait perturber le week-end de Sebastian Vettel, d’autant que sa Red Bull-Renault RB 7, très durement touchée, ne pouvait reprendre la piste l’après-midi. Mais il lui a suffi d’un seul tour en Q3 samedi après-midi, pour reléguer son équipier Mark Webber à plus de 4 dixièmes de seconde, et toute le reste du plateau à plus de 5 dixièmes…et là, on a compris que cette 19e pole position en F1, la quatrième en 2011 et la cinquième de rang, le plaçait sur une trajectoire idéale pour décrocher son 13e Grand Prix le dimanche, portant son total à 93 points en quatre GP, soit à 7 points seulement du score parfait !

Je vais être clair, si quelqu’un en doutait encore, Vettel a tous les atouts en main pour reconduire son titre de champion du monde en 2011. Est-ce que le championnat est joué pour autant ? Bien sûr que non, parce qu’il s’agit de sport mécanique, et que l’incontestable avantage technique dont dispose la RB 7 actuellement peut très vite être compensé par ses concurrentes.

Déjà, la McLaren d’Hamilton s’est imposée en Chine, et a confirmé son potentiel global depuis le début de saison avec trois premières lignes en quatre GP. Moins performantes en qualifications, les Ferrari reprennent « du poil de la bête » en course, avec Alonso troisième à seulement 10 secondes en Turquie, et la Scuderia travaille d’arrache-pied pour rattraper ce mauvais début de saison. Même le valeureux Nico Rosberg parvient à se hisser en deuxième ligne sur la grille d’Istanbul, avec sa Mercedes, et je n’oublie surtout pas Mark Webber, l’équipier et principal rival de Vettel, troisième après une remontée d’anthologie en Chine, et deuxième en Turquie, après un combat dans les derniers tours face à Alonso.

Alors Vettel dominateur ? Oui, bien sûr ! Déjà champion 2011 ? Bien sûr que non, son propre équipier, les pilotes McLaren, Ferrari, et l’un des pilotes Mercedes, vont certainement brouiller les cartes très bientôt, un certain Button au volant de sa Brawn GP disposait d’une belle avance en début de saison 2009, jusqu’en Turquie précisément, il avait aligné cinq victoires en sept GP, et la suite de sa saison avait été beaucoup plus difficile, sans aucune nouvelle victoire !

Un coup de projecteurs sur le nombre très élevé de dépassements, à nouveau. Je n’ai pas pu les compter, en direct-live, mais on va à nouveau pulvériser des records, il s’en était produit 150 au total lors des trois premiers GP de la saison, un vrai bonheur. D’autant que les bagarres au couteau entre équipiers : McLaren, Lotus-Renault, Force India ou Toro Rosso, valent souvent le coup d’œil.

En tout cas pour le moment, on se régale et les nouvelles règles et dispositifs ont confirmé leur efficacité.

Jean-Luc Roy

Retrouvez des vidéos de F1 sur Motors TV