RMC Sport

Les F1 passent au vert

La Ferrari de Kimi Raïkkönen

La Ferrari de Kimi Raïkkönen - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

La saison 2014 de F1 qui débute dimanche en Australie est marquée par l’arrivée des toutes nouvelles monoplaces. Dotées d’un nouveau moteur V6 hybride et plus écologique, elles vont bouleverser la conduite des pilotes et la stratégie des écuries.

C’est un tournant dans l’histoire de la Formule 1. Ce dimanche sur le circuit d’Albert Park de Melbourne, les monoplaces font peau neuve. De plus en plus concerné par les problèmes environnementaux et notamment la pollution, le monde de la F1 a fait sa révolution technologique à l’intersaison. A l’initiative de Jean Todt, président de la Fédération Internationale de l’Automobile, et en totale harmonie avec les constructeurs, l’objectif est de se rapprocher de la voiture de tous les jours en concevant une monoplace avec un moteur plus propre et plus écologique. On ne parle d’ailleurs plus de moteur mais de « Groupe propulseur. »

Oublié le V8 atmosphérique, place un V6 turbo hybride. Avec ce nouveau moteur, le même pour toutes les voitures, un quart de la puissance sera d’origine électrique. Comment ? Grâce à deux batteries. L’une se rechargeant quand le pilote freine ou est en phase de décélération (ce qu’on appelait le KERS jusqu’à l’an dernier). L’autre en récupérant la chaleur des gaz d’échappement. Contrairement aux dernières saisons, il est désormais essentiel que ces deux systèmes fonctionnent puisqu’ils « coûtent » entre trois et quatre secondes sur un tour de course.

35% de carburant en moins

Les monoplaces seront aussi plus écologiques car elles consommeront moins de carburant. Environ 35% en moins par rapport la saison 2013. Cette année, chaque F1 a le droit d’embarquer 100kg de carburant, pas un de plus. En 2013, il en fallait entre 120 (au GP de Monaco) et 160 (en Australie) pour finir une course. La place de la stratégie promet donc d’être encore plus décisive puisque chaque pilote devra gérer au mieux la consommation de carburant et donc aussi de ses batterie.

Loin d’être au point (notamment toutes les écuries motorisées par Renault), les monoplaces « new-look » seront lâchées dimanche à Melbourne. Pour le meilleur ou peut-être le pire.

A lire aussi : 

Ca commence mal pour Grosjean

Toute l’actu de la F1

EN IMAGES : le mercato de la F1 

AB avec AA