RMC Sport

Moteur F1 : Renault a rendu sa copie

Romain Grosjean

Romain Grosjean - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Ce vendredi était la date limite décidée par la Fédération Internationale de l’Automobile pour l’homologation des nouveaux moteurs V6 de la F1. Les trois motoristes (Renault, Ferrari et Mercedes) devaient donc faire parvenir à la FIA un ensemble de documents et de pièces concernant leur « groupe propulseur », des éléments qui ont ensuite été mis sous scellés. Alors que Renault accuse un retard « de plusieurs semaines » pour le développement de son moteur, les éléments réclamés ont bien été remis à la Fédération ce vendredi matin à Bahreïn, en marge des essais d’avant saison. Le constructeur français (comme ses concurrents) peut toutefois demander des dérogations pour intervenir sur son moteur, ce qu’elle devrait faire plusieurs fois d’ici au premier Grand Prix de la saison, le 16 mars en Australie. Renault motorise quatre écuries : Red Bull, Lotus, Toro Rosso et Caterham.

AA