RMC Sport

Rosberg : « Ici, c’est ma maison »

Nico Rosberg

Nico Rosberg - -

Nico Rosberg est aux anges après avoir décroché la pole position à Monaco, ce samedi, où il a grandi et où il vit aujourd’hui. L’Allemand compte enfin sur la fiabilité de sa voiture en course pour signer un succès qui signifierait beaucoup pour lui.

Nico, quel sentiment ressentez-vous après cette troisième pole position consécutive ?

C’est fantastique et très spécial pour moi. Ici, c’est ma maison. A Monaco, ma famille et mes amis sont là. C’est très beau. Les conditions étaient très difficiles. Mais j’ai bien réussi le dernier tour, c’est le top. Partir premier, c’est bien. Mais on a eu beaucoup de problèmes pendant la course. Il faut qu’on fasse « gaffe » parce que demain, ça va être difficile. 

Vous semblez intouchable depuis le début du week-end…

C’est un sentiment incroyable d’être en pole dans cette ville où j’ai grandi. Ça signifie tellement pour moi de conduire dans ces rues avec une Flèche d’Argent. Les conditions étaient vraiment difficiles aujourd’hui avec la pluie au début mais nous nous en sommes sortis. Je dois remercier tout le monde au sein de l’équipe pour avoir travaillé dur pour améliorer la voiture et nos performances depuis l’année dernière. Maintenant que cela a été dit, nous savons que notre comportement en course est notre faiblesse. Nous avons beaucoup appris depuis notre dernière course et ce tracé peut nous convenir. Nous devons attendre jusqu’à demain (ndlr, dimanche) pour voir si ce sera suffisant.

Sentez-vous cette première victoire s’approcher cette saison ?

On avance pas à pas, je pense que nous avons encore passé un cap et on va essayer de tirer le maximum de cette position sur la grille. Bien sûr, je suis très heureux, mais à Barcelone on a eu beaucoup de mal en course et j'ai terminé à 70 secondes du vainqueur.

Si vous gagnez la course, ce serait la première fois qu’un père et son fils auront triomphé à Monaco…

J’ai entendu cette statistique mais ça ne change rien. Je me concentre sur mon truc. J’ai beaucoup de travail à faire ce soir (ndlr, samedi) pour améliorer la voiture, notamment sur le départ. Je dois faire toute la stratégie, les réglages. Je vais beaucoup discuter avec les ingénieurs. La course va être difficile.

A lire aussi :

Rosberg comme une évidence

GP de Monaco : Revivez les qualifications

GP d'Espagne : Rosberg persiste et signe

Propos recueillis par Antoine Arlot à Monaco