RMC Sport

« Schumi » a toujours la flamme

Michael Schumacher

Michael Schumacher - -

Quatrième du Grand Prix du Canada ce dimanche, après s’être battu pour une place sur le podium, le septuple champion du monde (42 ans) a renoué avec des sensations qu’il n’avait que rarement éprouvées depuis son come-back l’an dernier.

Une démonstration sur un simulateur de conduite, à Montréal, jeudi dernier. Septuple champion du monde, Michael Schumacher participe à une campagne de prévention sur les dangers de l’utilisation du téléphone au volant. Déjà reconverti, « Schumi » ? Non. A 42 ans et malgré une monoplace aux performances limitées, le champion allemand n’a pas encore renoncé aux coups d’éclats. Sa quatrième place au Grand Prix du Canada ce dimanche, le meilleur résultat de son équipe depuis le début de l’année, a apporté une belle réponse à ceux qui doutaient de sa motivation.

Pour la première fois depuis son retour la saison dernière, après trois années de pseudos-vacances, le pilote Mercedes s’est même battu pour le podium. Huitième sur la grille de départ, il pouvait encore y monter à trois tours de la fin, mais Jenson Button (McLaren-Mercedes), en route vers la victoire et Mark Webber (Red Bull-Renault) l’ont privé de cette joie. « S’il n’y en avait eu qu’un, j’aurais pu me défendre, a expliqué l’Allemand après avoir hésité entre rire ou pleurer à l’arrivée. Bien que je sois revenu pour essayer de gagner des courses et le championnat, j’aurais aimé être sur le podium de ce Grand Prix. »

Tambay : « Le goût du succès revient »

Au bord du fleuve Saint-Laurent, la météo dantesque, avec cette pluie abondante, a permis à Michael Schumacher d’évoluer dans un contexte qu’il maitrise parfaitement. « Dans des conditions comme celles-ci, il a très souvent été le meilleur dans le passé, explique Patrick Tambay, l’ancien pilote Ferrari. Ce n’était pas trop surprenant de le voir passer à travers les incidents, éviter les chausse-trapes, les erreurs des uns et des autres. »

Nico Rosberg seulement 11e, l’ex-« Baron Rouge » a aussi pris l’ascendant sur son jeune coéquipier (25 ans) pour la troisième fois de la saison, après Sepang et Barcelone. « Il est en progrès par rapport à l’année dernière, souligne l’ancien pilote français. Ça lui donne un petit coup de boost. C’est le goût du succès qui revient petit à petit. » La petite flamme ne s’est pas éteinte. Dans deux semaines, à Valence, « Schumi » espère avoir une nouvelle chance de la raviver. 

Le titre de l'encadré ici

Hamilton a discuté avec Red Bull |||

Seulement sixième à Monaco, après plusieurs accrochages, et contraint à l’abandon au Canada ce dimanche, Lewis Hamilton a les nerfs à fleur de peau depuis quelques semaines. Serait-ce à cause de ses contacts avec Red Bull-Renault en vue de la saison 2013 ? Selon le magazine britannique Autosport, l’Anglais, champion du monde en 2008, a discuté samedi soir à Montréal avec Christian Horner, le directeur de l’écurie autrichienne. « Tout le monde connait son talent, explique Patrick Tambay. Il n’a besoin de le démontrer par une attitude agressive. Il a un nouveau manager, il s’est séparé des conseils de son père, il fait dans le ‘people’. C’est encore un jeune homme. Il va prendre deux, trois claques. Et puis il va revenir meilleur. Il va remettre les pieds sur terre, enfiler les sabots et enlever les escarpins. Et de nouveau travailler. »