RMC Sport

Tambay : « Grosjean est à sa place »

Patrick Tambay

Patrick Tambay - -

Consultant F1 pour RMC Sport, Patrick Tambay salue le nouveau podium réalisé par Romain Grosjean, ce dimanche à Shanghai. Il loue avant tout la maitrise émotionnelle du pilote Lotus et sa force de volonté.

« Romain Grosjean a réalisé un départ de rêve et une première partie de course excellente. Il a cru à la victoire et il faut y croire du début jusqu’à la fin. Tactiquement, il était difficile de résister à la stratégie mise en place par les Red Bull, qui sont plus performantes. Ensuite, il s’est retrouvé à lutter avec Mark Webber, de manière virile mais correcte, tout en respectant les consignes. On a eu droit à un excellent Grosjean, qui est à sa place et qui réalise quelque chose de probant ce dimanche. »

Pour Patrick Tambay, le Franco-Suisse touche les dividendes de son changement de statut au sein de l’écurie Lotus. « Tout s’est mis en route pour lui depuis l’annonce du départ de Räikkönen chez Ferrari la saison prochaine. Il y a eu un transfert de soutien psychologique, technique. Romain a pris conscience de l’opportunité qui était la sienne de marquer les esprits au sein de son équipe pour consolider son contrat. C’est un déclic. Il a franchi un nouveau palier. Il a fait un effort mental de gestion ainsi que sur son approche des courses. J’espère qu’il va conserver cette mentalité, même quand ça lui sourira un peu plus. »

Grosjean a-t-il une chance à l’avenir de l’emporter face aux Red Bull ? « La Lotus est probablement la voiture qui est la plus proche de la Red Bull. La grande majorité des tracés à venir correspond aux qualités nécessaires démontrées par la monoplace de Romain Grosjean, à savoir des longues courbes rapides. En Inde, à Austin (Texas) et au Brésil, ça risque d’être le cas. Il y a encore quelques occasions où, mécaniquement, il sera possible de faire la différence. »

« Vettel gagne aussi ce Grand Prix sur la piste »

Quid de Sebastian Vettel, vainqueur au Japon et tout proche d’un quatrième titre mondial consécutif ? « Il a souffert au moment du départ et pendant le premier relais, jusqu’au changement de pneumatiques. Et puis là, tout d’un coup, tout s’est mis en route. Il a fait quelques tours absolument prodigieux qui l’ont fait passer en tête de l’épreuve, devant Romain Grosjean et Mark Webber. »

Mais comment, finalement, l’Allemand a remporté ce Grand Prix du Japon ? Aux stands ? « Sur la piste aussi parce qu’il fallait les claquer les chronos pendant la période où il y est resté, rétorque Tambay. Mark Webber pensait qu’en restant sur une stratégie à deux arrêts, il aurait pu l’emporter. Si on regarde attentivement les chronos, on se rendra compte que ce n’était pas le cas. Vettel est vraiment allé chercher cette victoire. »

Le pilote Red Bull a confié après la course ne pas « rêver mieux ». Il aurait pourtant pu être sacré dès de dimanche. « Oui. Il a fait ce qu’il fallait. Il a remporté la victoire. Son destin était aussi lié au résultat de Fernando Alonso, rappelle Tambay. L’Espagnol est mathématiquement vivant. Il faudra aller chercher la victoire en Inde dans quinze jours et qu’Alonso soit encore dans les points. Personne n’est à l’abri d’une défaillance mécanique. »

A lire aussi :

>> Vettel tout près, Grosjean encore un (tout) petit peu loin

>> Grosjean : « Tout le monde y a cru »

>> Toute l'actualité de la F1

La rédaction