RMC Sport

Tambay : « Grosjean s’est battu comme un chien »

-

- - -

Si notre consultant est toujours aussi impressionné par Sebastian Vettel, devenu quadruple champion du monde dimanche en Inde, il souligne aussi l’incroyable remontée de Romain Grosjean, 3e de ce Grand Prix.

Patrick Tambay, qu'avez-vous pensé de la course de Romain Grosjean ?

Il fallait le faire ! Romain en rêvait. Il a beaucoup d’espoir sur cette fin de saison et ce n’est pas encore terminé. Les profils des tracés sur lesquels on se rend bientôt seront propices aux qualités de la Lotus-Renault. Romain a eu beaucoup d’espoir sur la séance de qualifications. Malheureusement, il y a eu une erreur de stratégie quant à l’utilisation des pneumatiques. Mais il n’a pas baissé les bras. Il s’est battu comme un chien, avec peut-être encore plus de détermination et de motivation. En partant 17e, il finit 3e sur le podium. Pour le couronner le tout, il y a eu une splendide bataille avec son équipier (Kimi Räikkönen) qui ne lui a pas facilité les choses. Il a été chercher cette place sur le podium. Elle a beaucoup de valeur. Il consolide les galons qu’il est en train de prendre et la position de leader dans cette équipe Lotus-Renault qu’il va probablement avoir la saison prochaine.

Quelles sont les premiers mots qui vous viennent à l'esprit sur la saison de Sebastian Vettel ?

Unique, exceptionnel. Il y a eu des grands champions avant lui, avec des palmarès aussi éloquents que le sien. Il vient les rejoindre aujourd’hui. C’est un moment unique pour lui, pour sa famille et ses parents qui ont fait beaucoup de sacrifices pour l’amener à ce 4e sacre d’affilée.

Quels sont vos premiers souvenirs de lui ?

J’ai eu beaucoup d’émotion parce que je l’ai vu arriver en Formule 1, à Indianapolis il y a quelques années. Aux essais, un vendredi après-midi, il avait immédiatement réalisé les meilleurs temps. Certains disaient qu’il n’avait pas le même niveau d’essence que les autres, d’autres qu’il avait les pneus frais…. J’ai tout de suite remarqué qu’il avait quelque chose de spécial, de différent. J’ai déclaré que c’était une petite pépite qui allait devenir un diamant. Il ne cesse de le démontrer.

Peut-il devenir le meilleur pilote de tous les temps ?

Il a 26 ans et déjà quatre de champion consécutifs. Le compteur tourne. Michael Schumacher a eu son dernier titre beaucoup plus vieux (à 35 ans). Tout dépendra de la qualité de sa monoplace la saison prochaine avec un changement de réglementation qui sera important.

A lire aussi :

Vettel est-il l’égal de Prost ?

Vettel dans la 4e dimension

Prost : « Vettel est un beau champion »

Patrick Tambay