RMC Sport

Tambay : « Vettel ? Il lui faudra la volonté d’un pilote-acrobate »

-

- - -

Malgré la pole position décrochée ce samedi à Montréal, Sebastian Vettel qui ne s’est jamais imposé au Canada, devra rester très vigilant lors de la course de dimanche. C’est en tout cas l’avis de Patrick Tambay, notre consultant F1.

« Ce fut une séance de qualifications inédite, avec beaucoup de difficultés à surmonter. Il fallait toujours être à la pointe des classements pour ne pas se faire piéger. C’est une très, très belle pole position de Sebastian Vettel qui retrouve Lewis Hamilton à ses côtés. Ce dernier est le spécialiste de Montréal (3 victoires en 2007, 2010 et 2012). Sebastian Vettel et Red Bull n’ont jamais gagné sur le sol nord-américain. C'est probablement l’un des rares circuits qui n’est pas encore à la portée d’une victoire pour l’Allemand. Il y a donc certainement une motivation accrue pour l’Allemand. »

« La première ligne est essentielle même si elle l’est moins qu’à Monaco car il y a des possibilités de dépassement plus importantes. Il faudra que Vettel s’échappe et prenne une avance d’au minimum 3-4 secondes pour être tranquille. Il pourra ensuite être en mesure de contrôlé la course. Si les conditions restent aussi difficiles et piégeuses que lors des qualifications, il lui faudra beaucoup de dextérité et la volonté d’un pilote-acrobate. »

« Vergne peut créer la surprise »

« Le Français Jean-Eric Vergne partira en 7e position. Sa Toro Rosso est généralement très, très performante dans ce genre de conditions (sous la pluie). Il fallait en tirer la quintessence. Jean-Eric Vergne a réussi à le faire. C’est la meilleure des positions sur la grille. Il va commencer à se rapprocher des gros points. S’il pleut, on peut s’attendre à une bonne surprise de sa part. Enfin Romain Grosjean partira en dernière position. Dans la Q1, c’est un rush final. Il n’y a qu’un tour à réussir et donc une seule chance pour pouvoir envisager de passer en Q2. Malheureusement il y a du trafic. Il était de toute façon pénalisé de 10 places (suite à l’accident qu’il a provoqué à Monaco, ndlr), cela ne change donc pas grand-chose. »

A lire aussi :

GP du Canada : Revivez les qualifications

GP du Canada : La grille de départ