RMC Sport

Vettel avait de la marge

Sebastian Vettel

Sebastian Vettel - -

Dominateur ce samedi à Montréal, le double champion du monde en titre s’élancera de la pole position ce dimanche au Grand Prix du Canada. Lewis Hamilton et Fernando Alonso tenteront de le suivre…

Il n’a pas fait dans la demi-mesure. Pour cette séance de qualifications du Grand Prix du Canada, Sebastian Vettel (Red Bull) a mis les petits plats dans les grands en décrochant la pole position (1’13’’784). La deuxième de la saison pour le double champion du monde en titre. Car en plus de dominer outrageusement cette journée en ayant déjà terminé en haut de la feuille des temps des derniers essais libres, le protégé de la marque Red Bull s’est adjugé la Q1, la Q2 et la Q3 ! Rien que ça. « Pour être honnête, c’est difficile à expliquer. Nous n’avons eu aucun problème sur la voiture, c’est un week-end fabuleux, souffle l’Allemand. Nous apprenons à aller vite et nous serons encore rapides demain. Nous avons une très bonne voiture et ça va être une course très intéressante pour nous. »

En difficulté depuis le début de saison, Christian Horner et ses hommes ont résolu les problèmes de performances qui subsistaient sur la monoplace. Derrière, les cadors du championnat se sont donc partagées les miettes. Et à ce petit jeu, Lewis Hamilton (McLaren, +0’’303) est assurément le meilleur. Le Britannique accompagnera Vettel en première ligne et reste le pilote le plus régulier en qualifications depuis le début de saison. Avec une Ferrari retrouvée, Fernando Alonso (+0’’367) tentera de monter sur le podium pour la troisième course d’affilée.

Grosjean espérait mieux

« La voiture est bien en ce moment, analyse l’Espagnol. Les nouvelles pièces que nous avons testées fonctionnent à merveille et nous avons une très bonne monoplace maintenant avec Felipe. » Côté français, Romain Grosjean a dû batailler avec les réglages de sa voiture pour la première fois de la saison. En signant le 7e temps (+0’’861), le pilote Lotus a malgré tout limité la casse. « On ne peut pas se contenter d’être 7e sur la grille quand on a l’ambition d’être dans le Top 5. On espérait un peu mieux », lâche le natif de Genève. Une séance de qualifications qui n’aura pas souri aux Tricolores puisque Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) et Charles Pic (Marussia) seront respectivement 20e et 23e sur la grille.