RMC Sport

Vettel récrit (encore) l’histoire

-

- - -

Auteur de sa 14e pole position de la saison samedi à Abu Dhabi, le champion du monde allemand a égalé le record de Nigel Mansell. Toujours aussi affamé de victoires, Sebastian Vettel partira donc encore favori dimanche (14h), en dépit de McLaren plus menaçantes que jamais.

Les Grands Prix se suivent et Sebastian Vettel se bat toujours comme s’il n’avait pas encore gagné son deuxième titre de champion du monde. Egoïste le pilote Red Bull ? Gagneur né, assurément. « Insatiable », ajoute l’ancien pilote Renault Patrick Tambay. Samedi, sur le circuit d’Abu Dhabi, l’Allemand a une nouvelle fois réduit ses adversaires au rang de faire-valoir. En décrochant sa 14e pole position en 18 Grands Prix, Vettel a égalé le record détenu jusqu’à présent par le Britannique Nigel Mansell en 1992. Celui qui pilotait alors une Williams-Renault, avec laquelle il sera sacré champion du monde cette année-là, a réalisé cet exploit en 16 Grands Prix. « Ce record est battable lors du dernier GP de la saison, au Brésil, note Patrick Tambay. Sebastian Vettel a déjà gagné les deux premières éditions du Grand Prix d’Abu Dhabi. Il aura à cœur de réaliser le hat-trick, c’est-à-dire le triplé. »

Vettel : « Un très long combat »

Plus jeune double champion du monde de l’histoire, Sebastian Vettel s’élance-t-il vers une 12e victoire cette saison ? Lors des qualifications, les McLaren de Lewis Hamilton et Jenson Button, respectivement 2e et 3e meilleurs temps derrière l’Allemand, lui ont causé quelques soucis : « Pour être honnête, je n’étais pas très satisfait de la voiture, avoue Vettel. C’était mieux samedi lors des essais qualificatifs. J’avais de meilleures sensations. Mais ça n’a pas été facile d’aller chercher la pole. » Très à l’aise lors des essais libres, les McLaren auront une belle carte à jouer dimanche. « Elles sont très fortes en cette fin de saison, observe Patrick Tambay. Elles ont livré à Vettel un rude combat. Button et Hamilton avaient l’espoir de remporter la pole position. Vettel a dû puiser dans toutes ses ressources, notamment dans le dernier secteur pour venir les déloger de la première place. Il est insatiable. » En difficulté, l’intéressé reste donc très prudent : « Ce sera une course très longue, prévient-il. Les deux McLaren sont très compétitives. On va d’abord se concentrer sur nous-mêmes et faire un très bon départ. Ce sera ensuite un très long combat jusqu’au drapeau à damiers. » Un combat au cours duquel l’Allemand écrase toujours ses rivaux…