RMC Sport

Webber prend Alonso par les cornes

Mark Webber

Mark Webber - -

Pour la deuxième fois de sa carrière, Mark Webber (Red Bull) a remporté dimanche le Grand Prix de Grande-Bretagne. L’Australien a devancé au finish Fernando Alonso (Ferrari), qui ne compte plus que 13 petits d’avance.

On attendait Fernando Alonso, Michael Schumacher, voire Romain Grosjean, sous la pluie battante de Silverstone… Et finalement ce Grand Prix de Grande-Bretagne a offert tout l’inverse : un temps sec et une victoire de Mark Webber. Un succès de l’Australien qui a mis du temps à se dessiner. A deux pas de son domicile, le pilote Red Bull est longtemps resté dans la roue de Fernando Alonso, victime d’une attaque fatale à quatre tours de l’arrivée… Comme au Canada, le « taureau des Asturies » a subi la baisse de régime de sa monoplace. Impuissant, le double champion du monde (2005 et 2006) sauve les meubles en conservant la deuxième marche du podium.

Mark Webber se sent décidemment bien dans son pays d’adoption. Vainqueur sur le circuit de Silverstone il y a deux ans, « le numéro 2 » de l’équipe Red Bull récidive. Contrairement à 2010, le pilote de 35 ans a mis du temps à construire son succès, qu’il doit en partie à la stratégie payante de son équipe. Au départ de la course, l’écurie autrichienne avait opté pour une stratégie opposée à celle de Ferrari : un départ en pneus tendres. Webber a donc pu pousser ses gommes tendres jusqu’au 15e tour avant de passer en pneus durs, moins performants, et finir en force avec les tendres. Un pari gagnant au 48e tour, qui verra Alonso rendre les armes.

Webber : « Ça ne s’est pas joué à grand-chose »

Fernando Alonso n’est désormais plus seul… Alors qu’il semblait se détacher des autres pilotes depuis sa victoire à Valence, le leader du championnat du monde voit revenir le patient australien dans ses rétroviseurs. Grâce à ce triomphe, le pilote Red Bull empoche sa deuxième victoire de la saison, après Monaco. Après la série surprenante des vainqueurs différents lors des sept premiers Grands Prix, Alonso et Webber se détachent et entament certainement le bras de fer de la deuxième moitié de saison. Accrocheur pendant la course, l’Australien l’est aussi au championnat du monde, où il ne compte que 13 petits de retard sur l’Espagnol.

Souvent relégué au second plan par son coéquipier Sebastian Vettel, qui complète le podium du jour, Mark Webber empoche la neuvième victoire de sa carrière. « Je pense que ce Grand Prix de Grande-Bretagne était une course très intéressante, confie le pilote australien. On a eu des stratégies différentes avec Fernando (Alonso), notamment au niveau des pneus. On n’a jamais lâché et on a continué à pousser. Ça ne s’est pas joué à grand-chose. Je suis très fier de cette nouvelle victoire ici. » Une victoire qui pourrait très certainement pousser son écurie Red Bull à lui proposer un nouveau contrat, alors que l’actuel arrivera à son terme à la fin de l’année…

Alexandre Mispelon avec Antoine Arlot