RMC Sport

Webber : « Un cadeau de Vettel »

-

- - -

Pour le 100ème GP de Red Bull, Mark Webber s’est imposé grâce à de nombreux faits de course. Le nouveau leader du championnat du monde de F1 est revenu sur le coup de pouce de Vettel et sa stratégie de course avant de se pencher sur l’avenir.

Comment s’est construite votre victoire ?
Je dois reconnaître que j’ai eu un peu de chance. Mais j’en ai eu si peu depuis le début, alors je l’ai saisie aujourd’hui. Ce n’était pas facile. Au départ, nous savions que ce serait difficile pour ceux qui partaient du côté droit. Fernando a fait un bon départ. Sebastian (Vettel) aussi. Je me suis contenté de m’installer à la troisième place, car je savais que ce serait très compliqué de doubler sur ce genre de circuit. Mais j’étais toujours au marquage en attendant le moment crucial des arrêts au stand. Puis l’épisode des voitures de sécurité a ouvert la course. Quand j’ai vu que Fernando est allé au stand, je savais que je pouvais faire quelque chose de bien. Suite à sa pénalité, je savais que Seb avait des difficultés à redémarrer. Ca a été un peu comme un cadeau pour moi. A vingt tours de l’arrivée, je savais que la course était gagnée. Faire un et deux était notre objectif. Malheureusement, on n’a pas eu cela, mais on a pris beaucoup de points. Donc c’était une bonne journée.

C’était votre 150ème GP. Qu’est-ce que cela vous fait de gagner à cette occasion ?
C’est une belle manière de le célébrer. Ce résultat est à mettre au crédit de l’équipe. Ils ont trouvé une bonne stratégie pour me faire gagner et j’ai pu tirer le meilleur de la voiture Pour atteindre un tel niveau, vous savez que vous devez être bon dans tous les domaines sans exception. Tout le monde doit aller dans le même sens. Cette victoire n’est pas un vol. C’est une chose unique.

Vous partez en vacances en tant que leader du championnat…
La victoire est importante. Tirer le meilleur des opportunités qui s'offrent à vous est toujours bon, sans tenir compte de ce qui arrive à vos adversaires. C’est agréable d’avoir un peu plus de points que les autres, mais on garde les pieds sur terre. Il reste encore quelques grandes courses avec des défis techniques différents pour nous et pour la voiture. Il y a encore deux grands prix fantastiques pour finir la saison européenne avec Spa et Monza. Nous aimons tous courir à Spa, donc j’ai hâte d’aller là-bas. En attendant, je suis impatient d’être en vacances.

AA