RMC Sport

Le marathon de Lorenzo

Jorge Lorenzo

Jorge Lorenzo - -

Avec 3 Grands Prix disputés en 3 semaines, Jorge Lorenzo doit impérativement continuer sa domination en ne lâchant rien face à une concurrence qui s’organise. Vainqueur de 4 courses sur 6 disputées, l’Espagnol vise la passe de 3 à domicile.

Il serait facile de tirer des conclusions hâtives de ce début de saison assez fou pour la catégorie MotoGP, qui vient de vivre une entame la plus rocambolesque probablement de son histoire. Certes la chute d’un pilote du calibre de Valentino Rossi n’est pas une première, mais les cabrioles ont souvent conduit à l’arrêt des carrières comme celles de Kevin Schwantz ou encore Michael Doohan. Dans le cas qui préoccupe le numéro 46 il s’agit tout d’abord de la première pause, brutale, de sa carrière et qui intervient au moment où il songe à son avenir et où il faut freiner la montée en puissance de son coéquipier et rival Jorge Lorenzo. Référence absolu pour le Majorquin, l’absence de Rossi peut soulever comme un manque important dans ses repères depuis ses débuts. Voilà alors le numéro 99 seul, solide en course et leader d’une façon qu’il n’avait pas envisagée, et c’est à travers ses déclarations qu’il laisse passer quelques doux messages afin de rejeter les pressions qui incombent à son statut : «Il nous reste encore 12 courses à disputer, soit le double de ce que nous venons de faire, a déclaré Lorenzo avant de débuter ce week-end à Barcelone, et il nous faut prendre du plaisir ici à Montmelo. Ensuite nous pourrons nous reposer après ces 3 semaines consécutives.»

La taille patron c’est aussi le défi du pilote Yamaha qui semble dessiner les mensurations, mais qui se veut mesurer sur l’enjeu d’un week-end de Grand Prix. Voulant terminer la course et viser le podium, Lorenzo a bien retenu la leçon de ses premiers tours de roues douloureux en MotoGP, et a toujours la chute de Valentino dans un coin de sa tête. Le rythme de la catégorie étant tel qu’être devant est déjà une performance, et s’assurer une place dans ce fameux top 5 un aboutissement après une série de tours endiablés. Ce que connaît de son côté Casey Stoner, de retour sur le podium à Assen samedi dernier, et second de la première journée sur le tracé catalan derrière Jorge Lorenzo. Stoner arme sa monture pour revenir au mieux de sa forme et Ben Spies surprend de nouveau, 5e meilleur chrono sur un circuit qu’il découvre, tandis que Dani Pedrosa tient son rang à la 3e place. Pas de quoi envisager un quelconque relâchement pour le leader du Championnat.

Rodolphe Coiscaud