RMC Sport

Rossi à terre, Lorenzo favori

-

- - -

Victime d’une chute lors de la deuxième séance d’essais comptant pour le Grand Prix d'Italie, l’Italien laisse le champ libre à son coéquipier Jorge Lorenzo (Fiat Yamaha), actuel leader du championnat de Moto GP.

Si le Moto GP vient de perdre, provisoirement, avec Valentino Rossi, un repère de choix pour l’ensemble des pilotes, la saison 2010 pourrait prendre un autre tournant à l’issue des 23 tours de course, aujourd’hui à Mugello. Jorge Lorenzo compte, en effet, maintenant, 28 points d’avance sur son poursuivant direct qui n’est autre que l’Italien Andrea Dovizioso. Mais c’est plutôt du côté de son coéquipier Dani Pedrosa qu’il va falloir porter une attention particulière. Pedrosa s’installe en pôle sur l’épreuve transalpine mais reste lucide face à la tâche qui l’attend : « C’est important d’être sur la première ligne, avoue-t-il, il va falloir faire une bonne course tour après tour et pousser jusqu’au bout. Jorge est constant sur tous les circuits et c’est sûr qu’il sera rapide sur cette course ».

Le « jockey » du Moto GP connaît la valeur de son compatriote et fut aux premières loges lorsqu’il s’est fait chipper la victoire à Jerez, après s’être frotté au pilote Yamaha. Même si rien ne semble perturber Lorenzo en ce début de saison, le risque d’une chute, comme l’a connu son coéquipier Rossi, n’est jamais loin de l’esprit des pilotes. « La chute de Valentino est une mauvaise nouvelle pour le monde de la moto, pour tous les pilotes et pour lui également, analyse Jorge. C’est une mauvaise blessure et je sais ce qu’on ressent quand on est dans cette situation. Nous espérons tous qu’il va récupérer car les courses ne seront pas les mêmes sans lui. » Et un Grand Prix d’Italie sans Rossi, c’est aussi un repère de taille qui s’efface de la grille avec des nouveaux paramètres à créer. Il poursuit : « Je n’ai pas encore décroché de pole position sur les qualifications des quatre Grands Prix du début de saison. Mais nous avons un bon rythme, je suis très concentré sur la moto et c’est un point important. Je sais que Dani est habitué à prendre de bons départs, je suis content d’être à côté de lui et je me suis entraîné pour bien m’élancer.» 

Ce nouvel épisode du MotoGP devrait malgré tout tenir ses promesses avec la Ducati de Stoner qui se retrouve en première ligne malgré des réglages à affiner, et la très bonne 5ème place de Randy de Puniet.

R.C.