RMC Sport

Peugeot veut griffer d’entrée

24 Heures du Mans

24 Heures du Mans - -

Alors que les premiers essais qualificatifs débutent ce mercredi sur le circuit sarthois, l'affrontement entre Peugeot et Audi marquera, cette année encore, la 79ème édition des 24 Heures du Mans.

Laver l’affront. Tel est l’objectif de Peugeot cette année avant le début des essais. Balayée par le triplé d’Audi l’année dernière, hors de question pour l’écurie française de revivre une telle déconvenue. Et pour l’instant, tous les feux semblent au vert pour la marque au lion, qui se présente même avec l’étiquette de favori avec sa 908 HDI, après ses succès aux 12 heures de Sebring et aux 1000km de Spa, les deux principales courses de préparation pour l’épreuve du Mans. Et dès les premiers essais qualificatifs, qui débutent mercredi à 22h, Peugeot veut frapper fort et montrer sa supériorité actuelle. Mais pour Franck Montagny, pilote de l’écurie française, l’expérience de l’année dernière l’incite à relativiser : « On n’est jamais prêts pour Le Mans. »

Audi ne fanfaronne pas

Audi se doit de ne pas perdre de terrain lors de ces essais pour espérer remporter son neuvième sacre depuis l’année 2000. Le constructeur allemand a pour cela construit une voiture, la R18 TDI, qui en plus de son habituelle fiabilité, possède 540 chevaux pour une puissance encore plus forte qu’à l’accoutumée. Toutefois, au vu de la réussite affichée par Peugeot actuellement, l’optimisme n’est pas forcément de mise du côté de Wolfgang Ullrich, le dirigeant d’Audi Motorsport avant les qualifications : « Les neuf victoires d’Audi depuis 2000 ne sont pas un hasard. Mais malgré une préparation optimale, il n’y a aucune garantie de réussite. »

Ces premiers essais marqueront aussi le retour au Mans d’Henri Pescarolo, après sa non-participation l’année passée à cause de finances trop légères. Mais il paraît impossible pour son équipe de venir se mêler au duel annoncé entre Audi et Peugeot.