RMC Sport

Dakar: Loeb double la mise

Au lendemain de son premier succès sur la Dakar pour sa première participation, Sébastien Loeb (Peugeot) a récidivé ce mardi et consolidé, du coup, sa place de leader au général. Impressionnant.

Du temps de sa splendeur en rallye, Sébastien Loeb ne laissait que des miettes à ses adversaires. Ancien cannibale de la WRC, le nonuple champion du monde est visiblement reparti sur les mêmes bases en rallye-raid.

Pour son premier Dakar, le pilote Peugeot s’est adjugé une seconde victoire en deux jours à l’occasion de la 3e étape longue de 190km entre Termas de Rio Hondo et Jujuy, en Argentine. Une étape de nouveau raccourcie en raison des très mauvaises conditions météo qui règnent actuellement dans cette partie de l’Amérique du sud.

Famin (Peugeot Sport) : « Loeb va gagner le Dakar, mais pas en 2016 »

« C’est une vraie satisfaction de voir Sébastien et Daniel (Elena, son copilote) qui récidivent, s’est réjoui Bruno Famin, le patron de Peugeot Sports. C’est une nouvelle étape dans leur formation et ils l’ont franchie avec succès. Je pense qu’il peut gagner et qu’il va gagner le Dakar. Mais surement pas celui de 2016. On va vraiment attaquer un autre type de parcours. La première partie de l’étape marathon avec plus de 750km de spéciale. Les difficultés vont augmenter. On voit qu’il pleut encore. On vient à a peine de terminer les hors d’œuvre. »

Loeb : « Le rallye va se compliquer »

« Le rallye va se compliquer au niveau navigation, longueur et altitude, prolonge Loeb. Il y a plein de choses qui vont changer. Là on était un peu sur mon type de terrain, sur lequel j’étais plutôt à l’aise. La voiture a très bien marché. On va se retrouver à ouvrir la route encore pendant deux jours avec l’étape marathon. Peut-être que cela va se compliquer. C’est notre première année, on va faire de notre mieux. Et cela donnera ce que cela donnera. »

Au classement général, Loeb devance désormais le Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota), 4e ce mardi, de 5’03. Peterhansel passe 3e, avec 5’15 de retard. Vainqueur sortant, Al-Attiyah pointe ce soir à la 5e place, à 6’30 de l’Alsacien.

Barreda Bort pénalisé, Benavides en profite

En moto, Joan Barreda Bort (Honda) avait dans un premier temps signé son 14e succès d’étape sur le Dakar. Mais une pénalité d’une minute pour un excès de vitesse a repoussé l’Espagnol à la 5e place. La victoire est ainsi revenue à l'Argentin Kevin Benavides (Honda), devant le Portugais Paulo Goncalves (Honda) et le Français Antoine Meo (KTM). Quatrième du jour, le Slovaque Stefan Svitko (KTM) s’est lui emparé de la tête du général avec 34 secondes d'avance sur Benavides et 46 sur Barreda Bort.

la rédaction