RMC Sport

Liparoti, au nom du quad

-

- - -

Neuvième au classement provisoire des motos quads pour sa quatrième participation au Dakar, la photojournaliste italienne Camelia Liparoti a découvert la discipline presque par hasard lors d’une semaine de repos en Mauritanie. Elle en fait son cheval de bataille « pour toutes les femmes ».

Elle ne veut pas dévoiler son âge, ne se dit pas spécialiste, et refuse d’être qualifiée de féministe. Camélia Liparoti, Livournaise quadragénaire, a du caractère : « C’est grâce à mon caractère que je me suis fait admettre ». Caractère bien trempé pour ce gabarit de jockey (1,60m, 47 kg) aux résultats non négligeables : 9e actuellement (sur 25 partants et 15 rescapés), 11e en 2011, 13e en 2010. En 2011, elle devient la deuxième femme à rallier le Dakar en quad. « Les garçons peuvent toujours se moquer, ils sont derrière », lâche-t-elle en plaisantant. C’est sur le ton de la balade qu’elle a incidemment découvert l’engin en 2005. Venue comme photoreporter, l’Italienne se voit mettre à sa disposition un quad pour se déplacer pendant les jours de repos en Mauritanie. Elle est « tombée dedans » et la passion ne l’a plus quittée. Devenue quadeuse à plein temps, elle enfile les titres comme des perles : triple championne du monde sur le circuit féminin moto quad, c’est du côté des hommes qu’elle s’invente. « Deuxième cette année au classement général (mixte) quand même… » Célibataire, sans enfant, la pilote aime la confrérie du Dakar. « En bivouac, on est tous frères et sœurs. » Fraternelle, elle se dit néanmoins en mission sur son destrier. « Je fais ça pour toutes les femmes qui ont des passions qu’elles n’arrivent pas à assouvir. » Coquette et inoxydable, l’Italienne fait maintenant partie de la grande famille du Dakar.