RMC Sport

Loeb : « Affaire classée ! »

Sébastien Loeb ne peut cacher sa déception après la panne qui l'a contraint à l'abandon

Sébastien Loeb ne peut cacher sa déception après la panne qui l'a contraint à l'abandon - -

Coup de théâtre en Alsace ! Victime d'une panne dans la 3e spéciale, Sébastien Loeb a été contraint à l'abandon. Et rien n'indique qu'il pourra repartir ce samedi. Avec Sébastien Ogier et Petter Solberg en embuscade, le championnat est relancé.

Sébastien, que s'est-il passé sur la spéciale ?

Ce qui s’est passé, c’est simple : j’ai eu un voyant « alerte pression d’huile » qui s’est allumé. Dans le doute, on a appelé la radio pour demander quoi faire… On savait bien ce qu’il fallait faire dans ces cas-là, donc on s’est arrêtés, voilà…

Que vous êtes-vous dit précisément ?

Je n’ai rien entendu, j’ai vu le voyant s’allumer. Enfin, c’est Daniel (son copilote) qui l’a vu avant moi et voilà, l’affaire était classée ! Sur le moment, on a du mal à y croire parce que c’est vrai qu’on n’est pas habitués à ça. La voiture a plutôt bien marché, on n’a jamais eu de problèmes mécaniques cette année. Ici, on n’y croit pas. On espère que c’est le capteur qui a un problème et que ce n’est pas vrai. Pour l’instant, les ingénieurs disent qu’il y a eu une pression d’huile brutale, il va falloir analyser mais on en saura plus demain.

Honnêtement, pensez-vous pouvoir repartir ?

On peut toujours avoir le doute que ce ne soit pas totalement cassé mais comme on n’a pas le droit de changer le moteur en super rallye et que je ne pense pas que celui-là fonctionne à nouveau, à mon avis, non…

La déception doit être d'autant plus grande que cet incident survient sur vos terres, en Alsace...

C’est sûr que s’il y a un endroit où je n’avais pas envie que le moteur casse, c’est bien là. En plus, ça se présentait plutôt bien : il faisait beau, les routes étaient sèches, on était en tête. Tout s’annonçait plutôt bien et ça a fini plutôt mal….