RMC Sport

Loeb démarre en douceur

Sébastien Loeb a démarré en douceur

Sébastien Loeb a démarré en douceur - -

Septième de la super spéciale disputée jeudi à Strasbourg, remportée par Thierry Neuville (Citroën), le Français a entamé sans forcer la conquête d’une neuvième couronne mondiale qui pourrait lui échoir dimanche soir à Haguenau, chez lui.

Le pilote a négocié en souplesse la dernière marche qui pourrait l’emmener dimanche aux portes du paradis, vers un 9e titre de champion du monde des rallyes WRC. Jeudi en fin d’après-midi, la DS3 de Sébastien Loeb et de Daniel Elena a terminé septième de l’ES1, une super spéciale de 3,6km dans Strasbourg. C’est le jeune Français Thierry Neuville (Citroën) qui s’est imposé en 2’4, devant Latvala (Ford) et Sordo (Prodrive). Un départ piano piano pour l’Alsacien qui vient dans l’Est de la France dans le but de se coiffer d’une neuvième couronne. Avec sept victoires et huit podiums cette saison, le pilote Citroën est en passe de rééditer l’exploit de 2010, quand il était venu décrocher le titre de champion sur ses terres, devant les siens. « C’est un week-end très spécial, j’ai l’occasion de revivre la même chose qu’il y a deux ans », se réjouissait-il en début de semaine.

Depuis lundi et le début des reconnaissances, Loeb nage en pleine félicité. Haguenau et ses 45 000 habitants, où se disputera la 22e et ultime spéciale dimanche, se sont mis aux couleurs de leur héros. La municipalité et les commerçants se préparent au triomphe. Les clients du Papagallo où la star a ses habitudes attendent l’homme aux 75 victoires en rallyes. Les fans se pressent tellement autour de Loeb qu’il lui a fallu monter… sur le capot de sa DS3 pour prendre le volant ! Les supporteurs ne veulent pas perdre une miette de ce sacre annoncé d’autant que leur chouchou a annoncé qu’il lèvera le pied la saison prochaine, pour mieux s’orienter vers le WTTC.

Loeb garde les pieds sur terre

Malgré la fièvre qui s’est emparée de l’Alsace, Loeb garde les pieds sur terre. Si le championnat lui tend les bras, il pourrait aussi bien lui filer entre les roues comme ce fut le cas la saison dernière. Un incident mécanique le poussa à l’abandon à la 3e étape, ouvrant un boulevard pour Sébastien Ogier, son coéquipier d’alors. « J’ai une revanche à prendre par rapport à l’an dernier ». A regarder le classement, seul Mikko Hirvonen (-61 points) peut encore contrarier les plans du Français, mais on voit mal l’autre pilote de la marque aux chevrons venir jouer les trouble-fête.
Sur un parcours très varié (ville, sous-bois et vignes), Loeb devra donc rester prudent. Son avance lui permet d’en garder sous la pédale avant les deux dernières manches (Sardaigne, Espagne). « Les autres, je m’en moque, si je peux gagner le rallye, c'est mieux. Mais je ne vais pas prendre de risques de me battre à la seconde avec Latvala. » La preuve, ce jeudi avec ce départ en douceur du champion.