RMC Sport

Loeb : « Il va falloir trouver une solution »

Sébastien Loeb

Sébastien Loeb - -

Alors que débutera vendredi le rallye de France, disputé sur ses terres alsaciennes, le septuple champion du monde espère vivre à l'avenir une relation plus sereine avec son coéquipier. Et ne pousse donc pas pour un maintien de Sébastien Ogier chez Citroën...

Sébastien, faut-il prendre tous les risques ce week-end en Alsace ou être plus calculateur ?

Prendre tous les risques est un grand mot mais il faudra quand même faire un bon résultat. Surtout que l’asphalte est mon terrain. J’ai toujours été bien sur cette surface et j’ai gagné quasiment toutes les courses, sauf en Allemagne où j’ai crevé cette année. Il faudrait peut-être profiter de l’occasion pour essayer de gagner et augmenter un peu notre avance au championnat.

Disputer un rallye sur vos terres est forcément particulier...

Il y a beaucoup de monde. L’année dernière, c’était de loin le rallye où il y avait le plus de monde. Il y a forcément de l’émotion. Cela fait plaisir de voir tout le monde m’encourager au départ des spéciales et même en reconnaissance. C’est une petite pression supplémentaire car tout le monde attend qu’on fasse un bon résultat et on n’a pas envie de décevoir. D’un autre côté, j’ai envie de faire un bon résultat sur tous les rallyes. Cela ne change pas fondamentalement les choses mais c’est un plaisir de voir la ferveur du public.

« La réglementation va changer »

Vous avez prolongé pour deux saisons avec Citroën. Comment cela s'est-il passé ?

J’ai longtemps hésité. J’avais une proposition de Volkswagen qui était plutôt pas mal car cela me permettait de couper un peu, de découvrir quelque chose de nouveau et de gagner avec une autre voiture. C’est quelque chose qui m’a bien travaillé mais finalement, c’est la fidélité qui a payé car Citroën m’a bien fait comprendre qu’ils avaient envie que je reste. Je me suis demandé si cela valait le coup de casser tout ce que l’on avait construit ensemble depuis dix ans pour faire une année ailleurs.

Est-ce possible de continuer à cohabiter avec Sébastien Ogier après vos querelles cette saison ?

Il va falloir trouver une solution. C’est assez compliqué mais d’un autre côté, la réglementation va changer l’année prochaine et il n’y aura plus ces histoires de balayage (celui qui est en tête ouvre la route le lendemain, ndlr) comme on a toujours et qui reviennent sur le tapis depuis quelques années. Il y aura une qualification qui nous permettra de choisir notre ordre de départ. A partir de là, les choses devraient être plus claires, donc pourquoi pas.