RMC Sport

Monte-Carlo : Loeb leader… Ogier aussi !

Sébastien Loeb

Sébastien Loeb - -

Sébastien Loeb (Citroën) a conclu en tête la première journée du rallye de Monte-Carlo, ce mercredi. Deuxième, Sébastien Ogier (Polo VW) roule comme si son ancien équipier, en semi-retraite, n’était pas là.

On peut être semi-retraité ou « en reconversion » et en avoir encore sous la pédale. Sébastien Loeb (Citroën) a survolé la première journée du rallye de Monte-Carlo, ce mercredi. Le nonuple champion du monde, qui ne disputera que quatre rallyes cette saison (Monte-Carlo, Suède, Argentine et Alsace) et qui ne briguera donc pas un 10e titre, s’est mis en bonne position pour remporter un septième succès sur l’asphalte azuréenne (après ceux de 2003, 2004, 2005, 2007, 2008 et 2012). C’est pourtant Sébastien Ogier, au volant de la nouvelle Polo Volkswagen WRC, qui a pris le meilleur départ en remportant la première spéciale. Mais la suite de la journée a rapidement tourné à l’avantage de l’Alsacien qui compte près d’1’20’’ d’avance sur Ogier et 1’46’’ sur Mikko Hirvonen (Citroën) à l’issue des quatre spéciales du jour.

Déjà dominateur lors des dernières éditions, Loeb, sans pression de résultat, plane sur les routes en partie enneigées. « C'est sûr que ce n'est pas la même pression, il n'y a pas d'obligation de gagner. Je suis là pour rouler, pour m'amuser, reconnait-il. Tant qu'on peut se battre, on le fait. Si ça le fait pas, ce n'est pas si grave. » Une philosophie qu’Ogier a bien compris. Le natif de Gap vit sa deuxième place comme s’il était en tête du rallye. « Je suis leader de ceux qui jouent le classement général, c’est plutôt une bonne nouvelle », a-t-il déclaré devant la presse.

Ogier : « La voiture n’est pas si mal »

Ogier roule donc comme si Loeb n’existait pas. A un membre de l’équipe WRC qui lui demandait des explications sur sa perte de temps par rapport à son ancien équipier chez Citroën dans la 3e spéciale, il s’est quelque peu irrité : « Je m’en fous de Loeb, mettez-vous ça dans la tête ! »

Ce qui préoccupe Ogier, en revanche, ce sont les performances de sa voiture qu’il a testée pendant un an. « C’est une bonne surprise de se retrouver là ce soir à l’issue de la première journée de course avec la Polo, glisse-t-il dans un sourire retrouvé. Les conditions étaient très compliquées mais on a réussi à passer au travers. Ce sont de bons débuts mais après une journée comme ça, on ne peut pas tirer de conclusions sur la performance de la voiture. Mais elle n’est pas si mal. » Sa première place du classement général sans Loeb le confirme…

Le titre de l'encadré ici

Le classement général après la 1re journée (ES1 à ES4)|||

1- Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën DS3) en 1h39’49’’0
2- Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Volkswagen Polo-R) à 1’20’’3
3- Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Citroën DS3) à 1’46’’7
4- Dani Sordo-Carlos del Barrio (ESP/Citroën DS3) à 2’01’’2
5- Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Volkswagen Polo-R) à 2’32’’2
6- Evgueny Novikov-Ilka Minor (RUS-AUT/Ford Fiesta RS) à 2’50’’6
7- Bryan Bouffier-Xavier Panseri (FRA/Citroën DS3) à 2’57’’1
8- Juho Hänninen-Tommi Tuominen (FIN/Ford Fiesta RS) à 3’03’’5
9- Mads Ostberg-Jonas Andersson (NOR-SWE/Ford Fiesta RS) à 4’45’’1
10- Martin Prokop-Michal Ernst (CZE/Ford Fiesta RS) à 7’11’’3

Nicolas Couet avec Julien Richard