RMC Sport

Ogier, c’est pour ce week-end ?

Sébastien Ogier

Sébastien Ogier - -

Leader du championnat avec une avance très confortable, Sébastien Ogier (Volkswagen) pourrait décrocher le titre de champion du monde WRC dès ce week-end en Allemagne. Un premier sacre qui passe obligatoirement par une victoire en Rhénanie.

Et si, dès ce week-end, Sébastien Ogier faisait mieux que Sébastien Loeb ? Pas au niveau du palmarès, où le pilote Volkswagen est encore à des années-lumière du nonuple champion du monde, mais en terme de précocité. Sur les routes du rallye d’Allemagne, qui débute ce jeudi, le Gapençais a l’occasion de décrocher son premier titre mondial, alors qu’il restera encore quatre rallyes à disputer ensuite (Australie, France, Espagne et Grande-Bretagne). Jamais sacré avant le mois d’octobre, Loeb n’a pas réussi à accomplir cette performance. « Je n’y pensais clairement pas, avoue Ogier. On a eu la bonne surprise de voir en début d’année que la Polo était performante tout de suite et que la fiabilité était là aussi. On est très heureux de ce qui nous arrive aujourd’hui mais ce n’est pas encore fini. »

Avec 90 points d’avance sur son coéquipier finlandais Jari-Matti Latvala et sur le Belge Thierry Neuville (Ford), le Français (29 ans) possède un matelas très confortable et touche du doigt son premier titre. Pour enlacer le trophée ce dimanche, il lui faudra toutefois bénéficier d’un gros concours de circonstances sur les routes de Rhénanie. Deux options sont possibles : gagner le rallye et la powerstage (dernière spéciale du rallye rapportant des points aux trois premiers) sans que Neuville ni Latvala ne terminent dans les six premiers, ou gagner le rallye sans que Neuville ni Latvala ne terminent dans les huit premiers, ni sur le podium de la powerstage. « Mathématiquement, on a une chance que ça arrive dès ce rallye mais elle est quand même assez faible, souligne Ogier. Ça ne dépend pas que de mon résultat. Je vais tout faire de mon côté pour aller chercher le maximum de points et pourquoi pas une nouvelle victoire. C’est plutôt en Australie, voire en France, que ça devrait arriver. Théoriquement. »

Ogier : « Les favoris sont les Citroën »

Vainqueur de cinq rallyes sur huit depuis le début de saison, dont les deux derniers en Italie et en Finlande, Ogier aura quand même fort à faire face aux Citroën, à l’aise sur asphalte et invincibles en Allemagne depuis 2001. « On ne peut pas dire qu’on soit outsiders, pour autant je pense que les favoris sont les Citroën. C’est sûr que ce sont eux qui ont la pression, prévient Ogier. On va essayer de faire de notre mieux. J’espère que les performances de la voiture seront aussi là sur asphalte. On va essayer d’aborder ce rallye comme les autres pour se rapprocher encore plus de notre premier titre. »

En cas de sacre ce week-end, Ogier aurait ensuite tout le loisir d’aborder sans pression les prochaines courses, dont le rallye de France (3-6 octobre), où il retrouvera son meilleur ennemi Sébastien Loeb. « Ce serait les conditions idéales pour nous d’arriver là-bas sans la pression du championnat et de juste pouvoir se concentrer sur la course, prendre du plaisir, et forcément se battre avec Seb, déclare le pilote Volkswagen. Ça pourrait faire une course très intéressante. »

A lire aussi :

>> Ogier : « Je ne cherche pas à avoir le titre le plus tôt possible »

>> Rallye de Finlande : Ogier fonce vers le titre

>> Pikes Peak : Sébastien Loeb au sommet

A.A avec L.A