RMC Sport

Ogier et Volkswagen doivent « s’activer »

Sébastien Ogier

Sébastien Ogier - -

Sébastien Ogier, qui développe la Polo WRC que présentera Volkswagen la saison prochaine, estime que le temps presse déjà pour être prêt en janvier 2013. Il espère pouvoir en prendre le volant avant la fin de l’année.

Sébastien, le week-end prochain, c’est le rallye d’Allemagne. Et c’est forcément un bon souvenir pour vous…

Oui, c’est l’une de mes cinq victoires de l’année dernière. Ça avait été un rallye compliqué car c’était le début des consignes d’équipes (entre lui et Sébastien Loeb, ndlr). Mais à la fin, on a fini vainqueur, c’est donc un bon souvenir. Cette année, on ne pourra pas défendre notre titre mais encore une fois, on va essayer de donner le meilleur de nous-même pour essayer de décrocher une victoire.

Comment analysez-vous votre saison en S 2000, avec une voiture moins performante ?

Ce n’est pas forcément une saison facile pour moi puisque je n’ai pas beaucoup de relâchement. A chaque course, il y a un petit jeune qui essaye de me pousser à bout. Pour eux c’est l’occasion de me montrer leur vitesse de pointe donc moi je n’ai pas grand-chose à gagner, j’ai plus à perdre. A chaque fois, je suis obligé de rouler fort pour montrer que je suis encore là. Mais bon, ça rend aussi ma saison intéressante. Il y a eu quelques belles bagarres depuis le début de l’année et je suis heureux que ça se passe comme ça.

Etes-vous frustré ?

Oui, bien sûr. C’est un choix que j’ai fait l’année dernière en rejoignant Volkswagen. Je savais que je serais au volant d’une Skoda et qu’il faudrait se montrer patient. C’est sûr que je suis de plus en plus impatient de retrouver le volant de la Polo en course et de pouvoir me battre à nouveau pour des victoires. Mais parcourir ces spéciales au volant d’une Skoda S 2000, c’est toujours très intéressant pour moi et je pense que cette expérience me servira à être dans le coup la saison prochaine.

Pourrez-vous faire un rallye avec la Polo d’ici à la fin de la saison ?

C’est un souhait que j’ai depuis le début. Ce serait la meilleure des manières pour savoir où on en est. Et aussi pour qu’on progresse. Jusqu’à présent, l’équipe s’est vraiment concentrée sur la fiabilité de la voiture. On commence à avoir une voiture assez fiable, sans trop de problèmes en essais. Il faut qu’on se concentre clairement sur la performance sur les mois qu’il reste, pour essayer de se rapprocher des autres. Pour le moment, on n’est pas encore au niveau mais c’est tout à fait normal. L’équipe est jeune. Il faut leur laisser le temps. Mais il faut vraiment qu’on s’active jusqu’au rallye de Monte-Carlo (15 au 20 janvier 2013) pour progresser en vitesse pure. J’espère qu’on va pouvoir courir avec cette voiture avant la fin de la saison (rallye d’Espagne du 8 au 11 novembre). C’est une question d’homologation. Rien n’est décidé. Mais je pousse dans cette direction.

Le titre de l'encadré ici

Matton (Citroën) : « Je pense qu’on sera là l’année prochaine » |||

En tête du championnat du monde des rallyes, Citroën ne sait pas encore si ses voitures seront encore engagées en 2013. « Pour le moment, je ne peux pas l’assurer mais nous sommes dans un processus habituel, de présentation et de construction budgétaire, a expliqué Yves Matton, le patron de l’équipe française, dans Motors ce dimanche sur RMC. Je pense qu’on sera là l’année prochaine. Je le saurai à 100% au mois d’octobre. Il n’y a pas de raison qu’on ne soit pas là. » Le groupe PSA, dont dépend le constructeur, est en pleine restructuration. Peugeot Sport a déjà cessé son activité il y a plusieurs mois.