RMC Sport

Ogier, nouveau roi adoubé

-

- - -

Champion du monde des rallyes pour la première fois de sa carrière, Sébastien Ogier a succédé à un autre Français, Loeb, et pourrait bien poursuivre sa domination dans les années à venir. De quoi provoquer un flot d’hommages.

Dans la mythologie des têtes couronnées, un roi sur le départ doit adouber son dauphin. Alors, à l’heure du premier titre de champion du monde des rallyes de Sébastien Ogier, sacré jeudi soir, Sébastien Loeb a lié, via ses mots, ses neuf titres de suite à celui de son compatriote qui prend sa suite, Ogier, 29 ans. « Quitte à avoir un successeur, autant que ce soit le meilleur. Et c’est le cas, juge l’Alsacien. Il a dominé le championnat et il ne pouvait pas faire beaucoup mieux. Il mérite ce titre. La voiture était fiable et performante d’entrée. Ils ont fait du bon boulot. Est-ce un beau champion ? Je ne trouve pas qu’il soit spécialement beau. (Rires.) »

Une petite pique humoristique presque relique de cette saison 2011 où les deux avaient échangé quelques amabilités dans les médias. Mais un bel hommage, surtout. Qui navigue dans un océan de paroles douces à l’encontre du natif de Gap. « Il a réalisé une saison incroyable, analyse François-Xavier Demaison, le directeur technique de Volkswagen, l’équipe du Français. Tout le monde savait qu’il était très rapide mais faire aussi fort aussi vite, c’est impressionnant. Il a fait très peu d’erreurs. Cela a dépassé même nos rêves les plus fous. Ses qualités ? C’est un très bon pilote de rallye. (Sourire.) Quelqu’un qui en veut toujours plus, très fort dans sa tête, très exigeant envers lui-même comme envers les autres. » Et Dani Sordo, le pilote espagnol de Citroën, de prouver le respect des rivaux pour le nouveau souverain de la planète rallye : « Il a fait des performances de folie et il mérite vraiment ce titre. »

Alphand : « Du sang-froid, de la maîtrise et de l'orgueil »

Le monde du sport automobile n’est pas en reste. « Il le mérite totalement, s’enthousiasme son ami et pilote de F1 Sébastien Grosjean (Lotus), actuellement en Corée du Sud pour le GP de ce week-end. Il a dominé l’année de manière impressionnante. Il fait un beau champion. J’ai hâte qu’on puisse aller faire la fête. » Autre connaissance qui souhaitait lui rendre hommage, un certain Luc Alphand, originaire du même département et qui partage avec Ogier la passion du ski qu’ils pratiquent parfois ensemble (Sébastien, moniteur diplômé, a débuté par ce sport). « Il est assez analytique, calme et posé, explique le vainqueur du Dakar 2006 et du classement général de la Coupe du monde de ski 1997. Il a de l’ambition, de l’envie et il se donne les moyens. Pour l’instant, il a aussi fait les bons choix de carrière. Ce qu’il réalise depuis ses débuts est fabuleux. Il a un pilotage coulé, du sang-froid, une certaine maîtrise et de l’orgueil, ce qui avait causé un peu d’électricité dans l’air avec Loeb. »

Un nom qui provoque une question : l’autre Sébastien pourra-t-il rester aussi longtemps au sommet que le nonuple champion du monde ? « C’est un peu tôt pour savoir cela, ce n’est que la première année », refuse de s’avancer Loeb. « Maintenant qu’il a le statut de favori, il va devoir garder la même passion dans le temps », précise Alphand. « Déjà, trouver une équipe qui vous fournit la meilleure voiture pendant neuf ans n’est pas facile, conclut Demaison. Il faut aussi qu’il ait la motivation qu’avait Loeb pour recommencer année après année avec le même objectif et la même motivation. Je ne sais pas si ce sera le cas. » L’avenir nous le dira.

A lire aussi :

>> Ogier : "Champion du monde, c'est énorme !"

>> Ogier sur le toit du monde !

>> Alphand : "Ogier a encore huit échelons à gravir..."

A.H. avec R.M. à Strasbourg et A.A. en Corée