RMC Sport

Ogier, une fête presque parfaite

Sébastien Ogier

Sébastien Ogier - -

Un mois après son premier sacre de champion du monde des rallyes, Sébastien Ogier a fait la fête avec ses fans samedi à Gap, dans sa ville natale. Des milliers de personnes se sont déplacées pour venir saluer le pilote Volkswagen.

La fête a commencée par une belle bronca. Au moment d’annoncer le programme de la journée, le speaker embauché pour l’occasion – et visiblement peu rencardé sur l’actualité du WRC – a confondu Sébastien Ogier avec… Sébastien Loeb ! Une bourde, répétée à deux reprises, qui lui a valu les sifflets nourris de la foule. Car ce week-end, c’est bien pour Ogier que Gap avait mis son plus beau costume. Un mois après avoir décroché son premier titre de champion du monde, le pilote de 29 ans a retrouvé sa ville natale, où des milliers de personnes sont venues le saluer. La communion a débuté samedi à l’Alp’Arena, la patinoire de Gap, prise d’assaut pour l’occasion. Après une séance de pilotage au volant de sa Polo WRC, Ogier a eu droit à une rétrospective de sa carrière.

Le tout sous l’œil charmé des 3 000 privilégiés massés dans les gradins. « Quand on a des champions, que ça soit au ski ou en automobile, il faut leur faire une belle ovation, glisse Maurice, la soixantaine, venu en voisin. C’est super. Mon petit-fils l’adore. Les gens d’ici sont tous derrière lui. On le suit toute l’année. C’est un grand champion et en plus, il est sympa ». Disponibles sur internet il y a quelques semaines, les billets se sont écoulés en à peine deux heures. De quoi se faire une idée de la cote d’amour d’Ogier dans la région. Pour les recalés de la patinoire, une parade a ensuite été organisée dans les rues de la ville. Aux côtés de Julien Ingrassia, son copilote, « Seb » a remonté la rue Carnot, l’une des principales artères, où plus de 6 000 fans s’étaient rassemblés.

Ogier : « Important de le fêter ici »

Pour oublier le froid haut-alpin (5° C), du vin chaud a été offert aux fans. Avant une longue – et parfois hystérique – séance de dédicaces. « C’est le public qui nous soutient depuis les premières heures, savoure le pilote Volkswagen. C’était important de venir le fêter ici. C’est une terre de rallye. Il y a beaucoup de passionnés. Tout le monde est fier qu’un pilote porte les couleurs de notre département aussi haut. Je suis moi-même très heureux de montrer que notre petit pays des Hautes-Alpes est un vivier de champions, comme Luc Alphand (vainqueur de la Coupe du monde de ski en 1997 et du rallye Dakar en 2006, ndlr) l’a fait avant moi. »

La journée s’est achevée par un moment plus intime, quand le champion du monde a pu profiter de ses proches. Une soirée au cours de laquelle la trentaine d’entreprises qui ont financé sa carrière étaient également conviées. Fatigué par l’enchainement des festivités, l’as du volant s’est éclipsé peu après minuit. Histoire de reprendre des forces avant de se replonger dans la fin de saison. En commençant par la Grande-Bretagne dès le week-end prochain…

A lire aussi :

>> Ogier : "Champion du monde, c'est énorme !"

>> Ogier sur le toit du monde !

>> Alphand : "Ogier a encore huit échelons à gravir..."

Alexandre Jaquin avec Antoine Arlot et à Gap