RMC Sport

Peterhansel : « Le retrait de VW ouvre la porte »

Stéphane Peterhansel l'an dernier

Stéphane Peterhansel l'an dernier - -

Stéphane Peterhansel va partir à l’assaut du Dakar ce dimanche. Le Français va tenter d’enlever le 10e Dakar de sa carrière. Pour la première fois, il sera au volant de la Mini. En face, il n’aura pas à batailler avec les redoutables Volkswagen touareg. Mais Peterhansel pense ce retrait ne veut pas dire victoire automatique : « Ça ouvre un peu plus la porte. On avait, face à nous, une équipe parfaite avec des pilotes super forts. Sur les quatre pilotes qui étaient chez Volkswagen, deux anciens vainqueurs (Nasser Al-Attiyah, tenant du titre, et Giniel De Villiers) vont prendre le départ de la course. Ils n’auront pas les mêmes véhicules (ndlr : Hummer pour Al-Attiyah, Toyota pour De Villiers). Ça nous ouvre une possibilité de gagner le Dakar. Mais rien n’est gagné d’avance. J’ai eu la chance de la gagner quelques fois et c’est compliqué d’assembler toutes les pièces du puzzle : la bonne voiture, le bon copilote, la bonne technique de pilotage, la bonne logistique. On peut être surpris par des challengers. Le coup n’est pas gagné d’avance. Quand j’étais en moto, mon équipe, Yamaha, dominait et les KTM étaient toujours deuxièmes. Quand Yamaha a arrêté, ils se sont dit « c’est pour nous ». Mais entre-temps, BMW est arrivé et a raflé les deux Dakar suivants. Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. »

A.A.