RMC Sport

Rallye de Finlande : Ogier fonce vers le titre

Sébastien Ogier vainqueur du rallye de Finlande

Sébastien Ogier vainqueur du rallye de Finlande - -

Brillant vainqueur du rallye de Finlande, Sébastien Ogier (Volkswagen) se rapproche de son premier titre de champion du monde. Le Français pourrait être sacré dès le prochain rendez-vous, dans trois semaines en Allemagne.

Sur les bosses de Finlande, sa Polo a tellement décollé qu’il se retrouve en orbite. Sébastien Ogier ne touche plus terre. Vainqueur ce dimanche pour la cinquième fois de la saison, sur huit rallyes, le pilote français de Volkswagen n’est plus qu’à quelques kilomètres de son premier titre mondial. Leader avec 90 points d’avance sur son coéquipier Jari-Matti Latvala, il sera sacré dans trois semaines en Allemagne (22-25 août) s’il s’impose et remporte la power-stage. « Dès l’Allemagne, c’est quand même peu probable, estime le Gapençais. Pourquoi pas en Australie ? Le tout, c’est que ça arrive. Mais avec trois victoires d’avance à cinq courses de la fin, ça commence à sentir vraiment bon. » La concurrence doit avoir l’impression que les « Seb » se succèdent et que le scénario ne change pas...

Comme son aîné Sébastien Loeb, nonuple champion du monde, Sébastien Ogier a mis un point d’honneur à ajouter son nom au palmarès du « rallye des 1 000 lacs ». « Le doublé Suède-Finlande, c’est pas mal, savoure-t-il. On compte sur les doigts d’une main les non-Scandinaves qui ont gagné en Finlande (Sainz, Auriol, Loeb). Je suis super heureux. Ça a été un super week-end. Ça n’a pas été facile, parce que les conditions pluvieuses ont rendu les routes assez cassantes, surtout sur les seconds passages. Il fallait être prudent, mais on avait un super feeling avec la voiture depuis les tests. » Résultat, 12 meilleurs temps et un record, au deuxième passage sur la mythique spéciale Ouninpohja ce dimanche.

Ingrassia : « Ouninpohja, c’est juste démoniaque »

« Elle est tellement magique qu’on voulait attaquer un peu et prendre du plaisir, explique Sébastien Ogier. On a réussi à faire le record. C’est sympa ! » Même pour son copilote, Julien Ingrassia, pourtant victime d’une fracture de la clavicule avant le rallye. « Ouninpohja, c’est juste démoniaque, raconte-t-il. C’était la première fois qu’on le faisait avec une voiture WRC. Ça dépasse l’entendement. Pendant 33 bornes, c’est à bloc et c’est juste du n’importe quoi. C’est étroit, large, il y a du jump dans tous les sens… C’était coton ! Mais c’est vraiment quelque chose. Si vous venez passer des vacances en Finlande, passez par là. » A une vitesse plus modeste, par contre. Conseil du copilote du futur champion du monde : « La Finlande, ça va tellement vite qu’il faut voir un psy à la sortie ! »

A lire aussi :

- Rallye de Finlande – Ogier : « Un super week-end »

- Rallye d’Italie : Ogier s’envole à nouveau

- Rallye du Mexique : Ogier ne touche plus terre