RMC Sport

Rallye de France : Loeb finit sur le toit !

Sébastien Loeb au rallye de France

Sébastien Loeb au rallye de France - -

Pour le dernier rallye de sa carrière, Sébastien Loeb a fait dans l’inédit. Le nonuple champion du monde est parti en tonneaux dimanche matin dans la 15e spéciale sur ses routes d’Alsace.

Il y a les sorties de scène classiques, avec un dernier rappel avant que le rideau ne tombe, des bouquets de fleurs à attraper et des applaudissements à renvoyer. Et puis il y a les plus originales, avec une bonne dose d’inattendu et de spectaculaire. Sébastien Loeb n’a pas choisi d’opter pour cette deuxième possibilité. Mais il a réussi à faire dans l’inédit pour ses adieux. Neuf fois champion du monde, vainqueur de 78 rallyes, le Français a terminé sa carrière dans un fossé ce dimanche matin, sur ces routes alsaciennes qu’il connaît par cœur. Indemne, comme son copilote Daniel Elena, il ne retiendra évidemment pas cet ultime épisode de sa riche histoire en WRC.

« On est arrivé un peu vite dans un virage, a-t-il expliqué dans les Grandes Gueules du Sport sur RMC. Je l’ai perdu sur les freins. La voiture a décroché brutalement. Ça s’est terminé en contrebas. On était à l’attaque. On n’était qu’à cinq secondes au général. Tout était jouable. Sur cette partie, c’était un peu trop chaud et on s’est fait piéger. J’aurais préféré finir. Mais d’un autre côté, ça fait partie de la course. » La frayeur gâchera-t-elle la soirée ? « La fête aura lieu, assure Sébastien Loeb. Je n’ai pas perdu un championnat, je ne le jouais pas. C’est surtout un peu décevant pour Citroën, pour les points constructeurs, et pour les spectateurs au bord des routes qui attendent que je passe. »

« Mon avenir, c'est le WTCC »

L’Alsacien va désormais pouvoir se consacrer pleinement à sa reconversion. Toujours derrière un volant. « Mon avenir, c’est le championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC) avec Citroën, rappelle-t-il. Le projet est en cours, c’est confirmé. On est en train de développer la voiture. Ma priorité, cette année, c’était de travailler là-dessus, de progresser sur circuit et de prendre de l’expérience pour essayer d’être l’an prochain pour ce nouveau défi. » Le monde des rallyes peut saluer son plus grand champion, recordman des titres, des victoires, des spéciales remportées… A 39 ans, Sébastien Loeb laisse son successeur, Sébastien Ogier, profiter seul des célébrations ce dimanche après-midi.

A lire aussi :

>> EN IMAGES : Loeb, toutes ses premières fois… avant sa dernière

>> Ogier : "Champion du monde, c'est énorme !"

>> Alphand : "Ogier a encore huit échelons à gravir..."

LP avec RM