RMC Sport

Sarrazin n’en veut pas à Bourdais

Stéphane Sarrazin conduisait avec Sébastien Bourdais et Franck Montagny la Peugeot n°8, arrivée 2e sur la ligne alors qu’elle était partie en pole. La faute à deux accrochages dont l’un après une mauvaise manoeuvre de Bourdais.

Stéphane Sarrazin (pilote Peugeot 8): « J’ai un sentiment positif. Peugeot attendait ça depuis longtemps même si en tant que pilote je voulais gagner. On a deux accrochages qui nous coûtent la victoire. Un seul et on pouvait gagner. Sébastien s’en veut d’avoir tapé un vibreur mais moi je ne lui en veux pas. Elle est tellement dure cette course. Je comprends la décision du staff de nous interdire d’attaquer dans la dernière heure pour revenir sur l’autre Peugeot. On avait plus à perdre qu’à gagner. Je suis très heureux d’être second. On sera encore là la saison prochaine. »

La rédaction - Pierre-Yves Leroux au Mans