RMC Sport

Collet : « L’objectif est clair : aller aux JO »

-

- - -

L’entraîneur de l’équipe de France de basket a annoncé ce vendredi une présélection de 24 joueurs en vue du prochain championnat d’Europe en Lituanie (31 août-18 septembre). Elle mêle joueurs de Pro A et leaders venus de NBA. Avec comme ambition de prendre date pour la grande échéance de 2012.

Vincent, comment avez-vous effectué votre choix de 24 joueurs ?

On va disputer une compétition relevée avec un championnat d’Europe toujours plus dur, chaque nation est prête. On espère rassembler la majorité des joueurs que nous souhaitons avoir avec nous. Nous avons élargi la liste avec pas mal de joueurs du championnat de France car j’ai encore aujourd’hui pas mal d’hésitations. La prochaine liste comportera 15 ou 16 noms avec notamment un remplaçant par ligne.

Cette liste comprend beaucoup de jeunes joueurs de Pro A, c’est voulu ?

C'est un signe au championnat de France. Le basket français ne peut pas s'en passer. Cela parait être une évidence mais on a tendance à l'oublier. On les regarde, ils ont leur chance, on ne les écarte pas systématiquement au profit de joueurs NBA. Bien sûr, il y a des joueurs NBA incontournables (Parker, Boris Diaw, Piétrus, ndlr). Mais le tout NBA, non ! Le dernier nom coché sur la liste a été celui d'Evan Fournier (18 ans, O sélection, né en 1992, ndlr). C'est aussi symbolique, il faut réfléchir à demain, prendre date. Certains le font, comme la Serbie. C'est bien de les mettre, de ne pas les faire attendre.

Votre capitaine Tony Parker a parlé d'objectifs très élevés, quels sont les vôtres pour cet Euro ?

L'histoire récente a souvent montré que les joueurs sont confiants... Mais c'est bien, il faut l'être. L'objectif est clair : aller aux Jeux. Il y a deux moyens pour cela. Le plus beau, c'est d'aller en finale, sinon de faire 3e, 4e ou 5e. Il faut que l'on se concentre sur ce chemin. Certains ont stoppé très tôt en NBA, Il va falloir qu'ils se prennent en charge pour arriver dans une forme acceptable. La forme physique va conditionner beaucoup de choses. Ces grands joueurs doivent arriver en forme.

« Noah sera présent »

Pourquoi sélectionner Rodrigue Beaubois alors que les Dallas Mavericks veulent le bloquer ?

J’étais avec Jean-Pierre de Vincenzi (DTN) et Jean-Pierre Siutat (Président de la FFBB) dans les bureaux de la NBA il y a six semaines, et si le Lock-out se confirme il ne peut y avoir aucun contact entre les franchises et leurs joueurs et surtout aucune pression. Sans les menaces de Mark Cuban (propriétaire des Mavericks), Rodrigue Beaubois serait un sélectionnable évident.

Un mot sur le retour de Mike Piétrus, absent de l'équipe depuis 2006...

C'est un retour souhaité. On sait qu'on a besoin de joueurs forts sur un Euro. Après, il y a un intérêt collectif, il faudra mettre ça en musique. On verra sur la préparation. C'est un joueur d'impact, avec beaucoup de dureté. Or on sait que, sur les grandes échéances, il a pesé, comme à l'Euro 2005. Je ne l'ai jamais eu en équipe de France mais je crois qu'il faut que l'équipe avance avec l'intérêt général comme unique ligne de mire.

Etes-vous en mesure de dire que Joakim Noah sera présent ?

Oui. Il est sélectionné, j’ai eu la chance de le voir deux fois cette année, il sera là, même si on est prudent par rapport aux assurances. Il a une grande volonté d’être présent, de jouer avec ses copains pour atteindre l’objectif d’aller aux Jeux Olympiques.