RMC Sport

EuroBasket - Monclar : ‘‘Je ne suis pas inquiet’’

Jacques Monclar

Jacques Monclar - DR

Membre de la Dream Team RMC Sport, Jacques Monclar revient sur la victoire en prolongation (97-87) des Bleus contre la Finlande pour le premier match de l’Euro, ce samedi à Montpellier. Un succès compliqué, qui va servir de piqûre de rappel pour la suite de la compétition.

« Nos 17 pertes de balle nous coûtent 23 points. C’est très cher. Défensivement, on a fait pas mal d’erreurs. On a perdu des un-contre-un, ça a créé des décalages et les Finlandais en ont profité. Ils nous ont secoués en première mi-temps et ils ont pris confiance avec les deuxièmes chances. Il faut rajouter qu’on a fait 5 sur 20 à trois points. On n’a pas pris que des mauvais tirs mais on fait 5 sur 20 donc certains doivent se retrouver à trois points. C’est important car beaucoup d’équipes vont bloquer l’accès au cercle contre nous et nous faire shooter à la périphérie.

Mais je ne suis pas inquiet outre-mesure. On savait que ça allait être difficile contre la Finlande. Les Bleus avaient peut-être aussi un peu perdu le rythme. L’attente, parfois, ça te tue le match. Quand les Finlandais prennent un temps-mort à +14 ou +16 pour la France, on se dit qu’ils ont pris un coup sur la tête. Mais ça n’a pas enchaîné derrière. Il ne faut pas s’alarmer mais on peut et on doit faire beaucoup mieux sur des points essentiels comme la défense, les pertes de balle et l’adresse. Ce sont trois secteurs assez considérables au basket. »

« De Colo, formidable homme-orchestre »

« Mais la sérénité de l’équipe en fin de match, autour de Boris Diaw qui a fait une belle prolongation alors qu’il avait été discret et de Tony Parker qui finit meilleur marqueur, sans oublier Nando De Colo qui a été un formidable homme-orchestre, est de bon augure pour la suite. Ce match va resensibiliser l’équipe sur les secteurs essentiels cités plus haut.

Même si c’est une victoire dans la douleur, elle va nous obliger à rester près du texte. Sur le plan personnel, Nando De Colo a fait un très gros match. J’ai bien aimé aussi Evan Fournier, qui a été bon dans l’impact. La Bosnie (adversaire des Bleus ce dimanche, ndlr) est une équipe accrocheuse, qui est clairement moins bonne que nous, et il faut enchaîner. »

Jacques Monclar