RMC Sport

EuroBasket : Parker porte déjà les Bleus

Tony Parker

Tony Parker - AFP

Poussée à la prolongation par une Finlande sans complexe, l’équipe de France a fini par s’imposer contre la Finlande (97-87) ce samedi à Montpellier en ouverture de l’Euro. Accrochés jusqu’au bout, les Bleus ont pu compter sur un Tony Parker déjà au rendez-vous (23 points).

Il avait livré vingt premières minutes sereines, sans forcer, quatre points au compteur à la pause. Mais il a dû se réveiller. Pas une obligation mais presque. En face, une Finlande qui avait compté jusqu’à 16 longueurs de retard (28e) entamait une remontée qui allait donner des frissons jusqu’au bout au bouillant public de Montpellier. Alors Tony Parker a pris les choses en mains. 11 points dans le troisième quart-temps, 4 dans le quatrième et 4 en prolongation pour permettre aux Bleus de pousser un ouf de soulagement. Accrochée par une Finlande qui aura cru en elle jusqu’au bout, derrière le show Jamar Wilson (21 points au total), l’équipe de France a fini par s’imposer (97-87) au bout du suspense et après cinq minutes supplémentaires.

Portés par le réveil du patron « TP », meilleur marqueur de la rencontre avec 23 points (plus 5 rebonds et 3 passes décisives) malgré quelques mauvaises décisions, les hommes de Vincent Collet ont su résister à l’inquiétant retour finlandais dans le quatrième quart-temps. Mais que ce fut dur. Branchés sur courant alternatif, les Bleus ont montré tous les visages dans cette entame d’Euro à domicile. En attaque, ça roule. La preuve avec ces 97 points marqués ou encore cette adresse de 54% (67% à deux points). En défense, c’est moins bien. La preuve avec les 87 pions encaissés.

Batum et De Colo, lieutenants efficaces

Pas toujours assez impliqués, les coéquipiers du capitaine Boris Diaw (8 points) ont laissé trop d’espaces à des Finlandais qui n’en demandaient pas tant. Sans oublier ces 17 balles perdues qui ont donné 23 points aux adversaires. Malgré une domination au rebond (43-32), l’équipe de France n’a pas assez imposé sa domination physique dans les phases défensives. Elle n’a pas non plus montré assez de concentration dans l’exercice. Des points à travailler pour la suite, dans la perspective de la défense du titre européen.

Pour le reste, il y a tout de même du positif à soulever. L’apport des deux lieutenants de Parker à l’extérieur, d’abord, avec 16 points pour Nicolas Batum et autant pour un Nando De Colo au four et au moulin (7 rebonds, 6 passes décisives). Le jeu intérieur, ensuite, avec 52 points dans la raquette, un Rudy Gobert au rendez-vous (11 points, 5 rebonds) et un Joffrey Lauvergne qui apporte une belle solution (13 points, 7 rebonds), en remplacement du pivot des Utah Jazz. Dans la colonne négative, on retrouve un apport du banc trop limité (12 points seulement) et une adresse à trois points pas à la hauteur (25%). Contre la Finlande, ça passe. Pas certain que ce soit le cas contre de plus grosses cylindrées, qui n’afficheront pas le même manque de réussite derrière l’arc (29%) comme aux lancers francs (63%). Prochain test dès ce dimanche contre la Bosnie (21h).

Pour retrouver tous les résultats de la première journée de l'Euro, avec notamment la victoire de la Serbie sur l'Espagne, cliquez ici !

Alexandre Herbinet