RMC Sport

Euro : les Bleues en finale !

Les Bleues sont qualifiées pour la finale de l'Euro

Les Bleues sont qualifiées pour la finale de l'Euro - -

Victorieuses face à la Turquie ce vendredi soir à Orchies en demi-finales de l’Euro (57-49), lors d’un match globalement contrôlé, les Bleues viseront un troisième titre de championnes d’Europe dimanche face à l’Espagne (20h).

Elles prennent goût aux podiums et aux médailles. De l’or européen à Riga en 2009. Du bronze européen à Lodz en 2011. De l’argent olympique à Londres en 2012. Cette génération de « Braqueuses » enrichira sa collection dans quelques heures. Mais elles ne veulent que de l’or, cette fois. Un troisième titre continental, après 2001 et 2009, qui tend les bras au basket féminin français. Il ne reste plus qu’une marche, une finale contre l’Espagne dimanche (20h) à Orchies (Nord). L’avant-dernière a été négociée avec sérieux ce vendredi soir face à la Turquie (57-49). « C’est une joie immense, a confié Sandrine Gruda (4 points, 9 rebonds, 6 passes) sur RMC. On a bien géré le match. On montre qu’on est une nation établie. La France existe. Et on est les meilleures ! C’est à nous de le prouver dimanche. »

Au lendemain d’un match magnifique face à la Suède (87-83), les Bleues ont eu moins peur et n’ont pas eu besoin que Céline Dumerc (4 points, 5 rebonds) enfile à nouveau son costume d’héroïne. Un début de match maîtrisé, avec un contre et deux interceptions pour donner le ton (8-0). Derrière, les joueuses de Pierre Vincent ont maintenu leurs adversaires à une dizaine de points. Elles n’ont finalement laissé les Turques y croire qu’au plus mauvais moment, à l’attaque du money time (51-49 à 2’30 de la fin). « La fin de match était un petit peu stressante, reconnaît Edwige Lawson-Wade (8 points, 4 passes). On a perdu notre basket d’un coup dans le quatrième quart temps. » Sans conséquence.

Monclar : « Nos filles ont la grinta »

Car Esmeral Tuncluer (20 points), Nevriye Yilmaz (13 points, 7 rebonds) et leurs coéquipières, qui avaient éliminé les Bleues en demi-finales en 2011, n’ont pas su en profiter pour braquer les « Braqueuses ». « C’est mérité pour nos Bleues, même si ce n’est pas brillantissime, juge Jacques Monclar, membre la Dream Team RMC Sport. Et nos filles ont la grinta, à l’image de Céline (Dumerc) qui n’a pas été très adroite (1/6) mais qui a été la chef de guerre face à la petite meneuse turque. » Le combat promet d’être encore intense dimanche face à l’Espagne, qui a battu la Serbie assez largement (88-69). « L’Espagne, c’est un cran au-dessus par rapport à la Turquie, explique Ivano Ballarini, l’ancien adjoint d’Alain Jardel. C’est la finale rêvée. » Un an après des JO formidables, les Bleues sont à 40 minutes de conquérir l’Europe. Et les cœurs, encore une fois !

A lire aussi :

- Lawson-Wade : « Heureusement qu’on était chez nous »

- Gruda : « On a bien retenu la leçon »

- Monclar : « Nos filles ont la grinta »