RMC Sport

Euro : Les Braqueuses montent en pression

Céline Dumerc

Céline Dumerc - -

Accrochée pour la première fois de l’Euro, l’équipe de France a enchaîné un cinquième succès consécutif face aux Tchèques (64-49), vendredi à Mouilleron-le-Captif. Déjà assurées de disputer les quarts de finale, les Bleus joueront la première place de leur groupe face à la Biélorussie, dimanche.

Le match avait valeur de vrai test pour les Braqueuses. Déjà qualifiées pour les quarts de finale, les Françaises s’attendaient à une rencontre plus accrochée face aux Tchèques, championnes d'Europe en 2005 et vice-championnes du monde en 2010. Les filles de Pierre Vincent avaient encore en tête la frayeur des Jeux Olympiques. Menées de 11 points par des Tchèques solides, les Françaises étaient parvenues à combler leur retard pour l’emporter et se qualifier pour les demi-finales.

Et ça n’a pas manqué. Les Braqueuses ont peiné à rentrer dans leur match. En manque de rythme et gênées à l’intérieur, les Bleues ont tout de même pris rapidement l’avantage au score. Sans toutefois convaincre sur le plan offensif. Dans un Vendéspace encore plein à craquer, la défense française a fait le travail, montant d’un cran dans le deuxième quart-temps, pour passer le cap des 10 points d’avance. L’équipe de France a alors pu s’appuyer sur ses points forts. Et surtout sur ses femmes fortes, à l’image d’une Isabelle Yacoubou (14 points, 10 rebonds) toujours aussi solide et d’une Sandrine Gruda impériale (21 points, 10 rebonds).

« Ça a été un combat, confirme la pivot Isabelle Yacoubou. Mais c’est ce qu’on aime. Historiquement, la République Tchèque, c’est quand même l’une des meilleures équipes mondiales. On essaie de faire ce qu’on a à faire à savoir de toujours progresser dans notre jeu. Aujourd’hui, on a eu une Sandrine Gruda qui fait plaisir à voir. Et puis quand on s’amuse, c’est génial ! Nous, on a besoin d’opposition pour s’exprimer, on a besoin que les gens nous poussent. »

Lawson-Wade : « Le niveau commence à augmenter »

Cette victoire plus difficile devrait permettre à Pierre Vincent de tirer quelques enseignements et aux Bleues d’emmagasiner de la confiance. Même inquiétées par des Tchèques offensives dans le dernier quart temps, les Françaises sont restées sereines, pour empocher un cinquième succès en autant de rencontres (64-49). « On a vu que le niveau commence à augmenter, confirme Edwige Lawson-Wade. On a eu un match beaucoup plus difficile. On commence à jouer des équipes de très haut niveau. C’est bien de rencontrer ces équipes avant les quarts de finale, où le niveau s’annonce encore plus élevé. On progresse. »

Après une journée de repos ce samedi, les Braqueuses disputeront leur dernier match du tour principal dimanche, face à la Biélorussie. Un match qui ne sera pas dénoué d’enjeu puisqu’il leur faudra l’emporter pour conserver la première place du groupe et s’offrir un quart de finale plus abordable face au quatrième de l’autre poule.

A lire aussi :

>> Parker déjà tourné vers l’avenir

>> Miami et LeBron James règnent encore

>> Toute l'actualité du basket

Apolline Bouchery avec Rodolphe Massé, à Mouilleron-le-Captif