RMC Sport

Parker : « Le coach fait des trucs bizarres »

-

- - -

Malgré la victoire, Tony Parker se veut critique envers la prestation de son équipe. Le stratège des Spurs n’a pas été convaincu par les choix tactiques de Michel Gomez.

Tony Parker, premier match éliminatoire, première victoire face à la Belgique (82-63). La victoire est au bout, pas la manière…
C’est une bonne victoire. On a fait un mauvais début de match. On a réussi à revenir et faire une meilleure seconde période. A la mi-temps, on n’avait qu’un point d’avance. En seconde période, on a mieux joué, mieux défendu. On a eu un grand Nando De Colo. Il a été adroit, il fait 100 % au tir, il n’en a pas manqué un seul. Il a été très bon.

On a senti cette équipe de France pas vraiment à l’aise. C’était peut-être dû au cinq majeur choisi pour débuter par Michel Gomez.
Penser qu’on allait commencer la compétition sans Nando (De Colo) et Yakouba (Diawara), ça fait un peu bizarre. Surtout qu’on se prend un 11-1. Aujourd’hui, ça n’a pas payé mais bon quand le coach a fait pareil face à la Lettonie, on avait perdu. J’espère qu’il ne va pas refaire la même chose face à l’Ukraine et la Turquie. On peut commencer avec un bon cinq, s’habituer à jouer ensemble et prendre un peu d’avance. C’est dur de rentrer avec dix points de retard parce qu’après on joue avec la précipitation. C’est ce qui m’est arrivé, j’ai joué stressé. Je voulais qu’on revienne au score. On n’avait qu’un point d’avance à la mi-temps, tu remets tes adversaires en confiance. Mais bon, c’est le coach, il fait des trucs bizarres.

A-t-on le vrai visage de cette équipe ?
Je pense qu’on peut faire mieux. On a gagné mais on n’a pas bien joué. On n’a pas pratiqué un beau basket. C’était plus sur nos qualités athlétiques et la grosse adresse de Nando qu’on a gagné. Moi, je n’avais jamais joué avec lui. C’était un peu bizarre. Je rentre, on est à moins dix, on joue, ce n’est pas si facile que ça. On a fait le nécessaire, on essaiera de mieux jouer contre l’Ukraine.

La rédaction