RMC Sport

Dumerc : « J’avais dit au président qu’on ne gagnerait rien… »

Céline Dumerc

Céline Dumerc - -

En très mauvaise posture après sa défaite à domicile lors du premier match de la finale, Bourges a enlevé un inattendu 12e sacre national en décrochant une deuxième victoire d’affilée à Montpellier (64-54), samedi. Au plus grand étonnement de sa meneuse et capitaine Céline Dumerc.

Céline, que ressentez-vous après ce troisième titre consécutif décroché avec Bourges ?

Je n’ai pas de mots ! Il y a deux mois, j’ai dit à mon président (Pierre Fosset, ndlr) que c’était fini, qu’on ne gagnerait rien cette année. On était au bout du bout, on avait perdu la place en finale de la Coupe de France. On était au fond du trou et on a trouvé des ressources, je ne sais pas où, ni comment… Tout le monde a apporté un petit peu plus et ça a donné des choses magiques !

On dirait qu’il s’agit de votre premier titre…

J’en ai gagné des titres, mais sincèrement, c’est le plus inattendu. J’étais déjà tellement heureuse d’aller en finale. C’est la première fois que je ressentais de la joie de simplement disputer une finale. Je pensais que ce serait le point final et là, de la gagner, c’est incroyable !

Malgré votre position délicate, vous avez affiché plus de sérénité que les Montpelliéraines…

Bizarrement, oui. On a été plus sereines qu’elles alors qu’on venait jouer deux matches dans leur salle. Mais encore une fois, on a trouvé des ressources insoupçonnées pour le faire. C’est du lourd !

A lire aussi :

>> Bourges sacré champion

>> Dumerc : Dumerc : « Les gens se déplacent plus »

>> Toute l'actualité du basket

Propos recueillis par F.Ge.