RMC Sport

Espagne: le geste héroïque d’un basketteur sans-papiers émeut la toile

Un jeune basketteur sénégalais sans-papiers, Mouhammad Fadal, a sauvé un vieil homme âge de 72 ans, tombé dans l'eau après avoir perdu connaissance, à Bilbao.

Un jeune basketteur sénégalais est célébré comme un héros en Espagne. Mouhammad Fadal est l'un de ces héros anonymes qui n'ont pas hésité à sauter dans l'estuaire de Bilbao pour sauver un homme de 72 ans tombé inconscient par-dessus la rambarde du pont Merced, qui relie le Casco Viejo et le quartier San Francisco de la capitale biscayenne, rapporte la presse espagnole. Une action qui n'a pas mis longtemps à faire le tour des réseaux sociaux et qui a valu aux auteurs de ce sauvetage un très grand nombre de messages de reconnaissance.

En particulier Mouhammad Fadal Diouf, sans-papiers, auquel Bilbao Basket a souhaité rendre hommage. Le joueur de 27 ans fait partie de l'équipe Bihotz Kantxa, une initiative qui vise à utiliser le basket comme vecteur de la lutte pour l'égalité des chances, a révélé le club.

Le Sénégalais se promenait le long de la jetée avec un ami quand l’incident s’est produit. Il s’est alors jeté le premier, sans penser une seule seconde au fait qu’il mettait sa propre vie en danger: "Je n’y ai même pas pensé. Quand j’ai vu que l’homme était en danger, je me suis jeté pour essayer de l’aider", a-t-il confié à la Deia, un quotidien local.

Il avait déjà plongé pour sauver une femme en 2019

L’opération de sauvetage aura duré près de quinze minutes selon son récit. Le Sénégalais a été rejoint par trois autres personnes, dont un policier municipal en repos, qui l’ont aidé à secourir l’homme, selon la presse espagnole. Ce n'est pas la première fois que Mouhammad Fadal saute dans l'estuaire pour sauver quelqu'un.

Il l'a déjà fait en 2019, comme le rappelle le journal Deia, dans les pages duquel le Sénégalais reconnaît avoir fait un test pour jouer avec Bilbao Basket. "Mais sans papiers, je ne peux pas jouer", a regretté le nouveau héros de Bilbao, qui attend toujours de pouvoir régulariser sa situation.

L’une de ses amies a lancé une pétition sur les réseaux sociaux afin qu’il obtienne ses papiers. En France, après avoir sauvé un enfant suspendu au balcon d’un immeuble, en escaladant à main nue la façade du bâtiment, le Malien Mamoudou Gassama, alors sans-papiers, avait été reçu par le président de la République Emmanuel Macron, avant d’être naturalisé français.

QM