RMC Sport

Eurobasket: pourquoi la France est attendue au tournant

Candidate déclarée au titre de championne d’Europe, l’équipe de France entame l’Eurobasket, un an après sa médaille d'argent aux JO, avec beaucoup d’envie. Mais aussi quelques zones d’ombres.

Privés de leur capitaine Nicolas Batum (155 sélections) et du taulier Nando De Colo (185 sélections), les vice-champions olympiques arboreront, à l'Eurobasket (1er-18 septembre), un visage différent de celui affiché en 2021, au cours duquel ils avaient enchanté la France en décrochant la médaille de bronze à Tokyo.

Ces deux absences obligent à une nouvelle organisation sur le terrain. Evan Fournier a été désigné capitaine pour cette campagne 2022. Un rôle que le natif de Charenton prend avec responsabilité mais aussi partage en déléguant notamment certaines tâches comme la gestion des amendes à Amath M'baye ou encore le respect des tenues à Andrew Albicy.

Un nouvel équilibre sur et en dehors du terrain à trouver

Ils ne sont que sept vice-champions olympiques dans la liste de 12 joueurs sélectionnés par Vincent Collet (Fournier, Albicy, Heurtel, Luwawu-Cabarrot, Poirier, Gobert, Fall, Yabusele), et ils ont même failli n’être que cinq à cause des blessures en tout début de préparation d’Albicy et Fall. Le meneur a réintégré le groupe dix jours avant le début de l’Euro. Le pivot a lui rejoint les Bleus à Cologne quatre jours avant le début de la compétition. Conséquence, Isaïa Cordinier et Mouhammadou Jaiteh ont été écartés. Ces arrivées vont servir de repère à un groupe qui a soufflé le chaud et le froid en préparation de cet Euro. "Je sais que moi ça m’apaise de savoir qu’ils sont là. Ils ont connu des gros matchs et ils connaissent le système", a confié l’arrière des Knicks ce mercredi, à la veille de l'entrée en lice des Bleus dans le tournoi contre l'Allemagne.

>> Le podcast Basket Time

Les Bleus sont sur courant alternatif et entament mal leur match

13 points de retard après 10 minutes contre la République Tchèque, 14 en Bosnie samedi dernier lors de la défaite après double prolongation: sur les derniers matchs, les coéquipiers de Rudy Gobert ont été en réaction plus qu’en action. Si l’effectif est de qualité, le staff est attentif à ce que chaque joueur remplisse le rôle qui leur a été attribué à l’image de Terry Tarpey, le franco-américain, très précieux en sortie de banc pour défendre et apporter de l’énergie. En l’absence de Batum à l’aile, Timothé Luwawu-Cabarrot, rotation à Tokyo, est propulsé dans le 5 majeur. "Je n'ai pas été très très bon sur les matchs de préparation. J’ai compris qu’elle était la réponse aux problèmes. Moins se prendre la tête, jouer juste comme l’année dernière aux JO", a confié l’ailier des Hawks d’Atlanta en 2021 – 2022.

Du gros changement à la mène

Si le secteur intérieur n’a quasiment pas bougé (Amath Mbaye, blessé l’an passé, a réintégré le groupe à la place de Petr Cornélie, présent aux JO), la mène a subi des changements. Sans De Colo et avec un Albicy absent pendant la majeure partie de la préparation, le sixième homme en 2021, Thomas Heurtel, a retrouvé une place de titulaire au poste de meneur. Avec ses qualités d’attaque et de création, le seul rescapé du titre de Champion d’Europe 2013 offre un atout à Vincent Collet aux côtés du meilleur scoreur français sur les trois dernières compétitions, Evan Fournier.

Frank Ntilikina forfait pour cet Euro, Théo Maledon intègre quant à lui les 12. Après avoir fait l’impasse sur les Jeux olympiques pour se consacrer au développement individuel avec sa franchise d’Oklahoma City, Maledon a vu son temps de jeu fondre au fil de la préparation. De 19 minutes contre l’Italie le 16 août dernier, l’ancien joueur de l’ASVEL n’a joué que quatre minutes lors de la seconde mi-temps à Bercy contre la République Tchèque et s’était installé en tribune en Bosnie pour laisser Andrew Albicy retrouver du temps de jeu. Âgé de seulement 21 ans, Maledon est le joueur le plus jeune de la sélection. Plein d’ambition, il doit aussi trouver sa place parmi les deux deux meneurs trentenaires présents avec lui.

Le calendrier des Bleus à l'Eurobasket

  • 01/09: France-Allemagne
  • 03/09: Lituanie-France
  • 04/09: France-Hongrie
  • 06/09: Bosnie-France
  • 07/09: France-Slovénie
Arnaud Valadon