RMC Sport

Basket: une banderole insultante fait scandale lors du derby Gravelines-Le Portel

Des supporters de Gravelines-Dunkerque ont déployé une banderole insultante lors du match de championnat remporté 101-58 par leur équipe contre Le Portel. La direction promet des sanctions.

Scandale lors de "l'Opalico". Non pas sur le parquet, où il n'y a pas vraiment eu match dans le derby nordiste du championnat de France de basket: Gravelines-Dunkerque a écrasé Le Portel sur le score de 101-58, vendredi. L'objet de la controverse était dans les tribunes. Une banderole insultante a été déployée durant la soirée par des supporters gravelinois. "Bienvenue aux rats portelois", pouvait-on lire dans la salle.

Des supporters du Portel s'en sont émus sur Twitter. "Bravo au BCM Gravelines-Dunkerque pour la leçon donnée à nos joueurs! Maintenant, on attend les explications et les excuses concernant la banderole déployée par les chemises brunes dans la salle. Une première, honteuse, cela va sans dire", a écrit le club de supporters L'étoile musicale.

Dans la foulée, le club du Portel a réagi pour dévoiler les mots de la banderole et interpeller les dirigeants de Gravelines-Dunkerque: "Difficilement concevable d'accepter une telle banderole dans une salle de basket après tant de matchs à huis-clos".

"Il trouve ça normal, il assume"

"Amis portelois, cette banderole était déplacée et n'avait rien à faire dans nos travées", a tweeté Hervé Beddeleem, directeur exécutif de Gravelines, pour s'excuser. "C'est honteux, scandaleux, je suis remonté comme une pendule", a-t-il ensuite déclaré à L'Équipe, en déplorant que l'un des auteurs de cette banderole n'ait pas présenté d'excuses ou de regrets. "Non, il trouve ça normal, il assume", s'est étonné le dirigeant, avant de promettre des sanctions. "On ne peut pas laisser passer ça", a-t-il promis.

Après sept matchs disputés en Betclic Élite, Gravelines-Dunkerque pointe à la 6e place du classement. Le Portel, qui ne compte que deux victoires, se trouve en difficulté à la 16e place.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport