RMC Sport

Paris-Gravelines : J.Williams prend trois mois et demi

Jawad Williams

Jawad Williams - -

La LNB a infligé des matches de suspension ferme à six joueurs impliqués dans la bagarre entre Paris-Levallois et Gravelines, le 14 décembre. Parmi eux, le plus lourdement sanctionné est Jawad Williams, suspendu jusqu’au 30 mars 2014.

Les protagonistes de la bagarre entre Paris-Levallois et Gravelines le 14 décembre dernier, en Pro A, ont été fixés sur leur sort ce vendredi matin. La commission de discipline de la Ligue Nationale de Basket a eu la main lourde avec le Parisien Jawad Williams, coupable d’avoir étranglé le Gravelinois John Holland. L’Américain, au club depuis 2011 (13,7 points en moyenne cette saison), est suspendu jusqu’au 30 mars 2014, soit une peine de trois mois et demi puisqu’il était déjà suspendu à titre conservatoire depuis le 14 décembre. Ce qui correspond à 14 matchs du PL, sans compter la Coupe de France et une éventuelle participation à la Leaders Cup.

« Il est choqué, dévasté par la lourdeur de cette sanction, explique son agent Olivier Mazet. Son premier sentiment, c’est l’incompréhension par rapport à l’échelle de cohérence des sanctions. Il a commis un geste qui doit être puni. Il y a des images qui sont violentes. Mais ce n’est pas l’une des raisons de cette bagarre. Il a voulu intervenir pour protéger son coéquipier qui allait prendre un coup de poing. Il l’a fait de façon maladroite et violente, certes. Mais en aucun cas, il n’a voulu blesser un joueur ou lui porter atteinte. »

« Pas mérité » pour Apkomedah

La question de l'avenir de Jawad Williams au Paris-Levallois se pose désormais. Son agent attend une discussion avec les dirigeants du club francilien. « C’est assez regrettable, reconnaît-il. C’est l’un des meilleurs joueurs du championnat français, qui est All Star depuis deux ans (2011 et 2012, ndlr). Il a toujours eu, à North Carolina ou en NBA, une excellente réputation sur et en dehors du terrain. On va tous réfléchir, de façon collégiale, pour prendre la meilleure décision pour tout le monde. » Son coéquipier Daniel Ewing écope lui de six matchs de suspension. Il lui en reste quatre à purger.

Pour les Gravelinois, la bonne nouvelle vient de la requalification de Yannick Bokolo pour le match face au Havre ce vendredi (20h). L’arrière français a été suspendu quatre matchs, dont deux ferme, qu’il a purgés contre Limoges et Cholet. En revanche, Cyril Apkomedah a encore quatre matchs à purger. « C’est indigeste, déplore le président gravelinois Christian Devos. Ce n’est pas mérité, même s’il a donné un coup et que c’est indéniable. Je ne m’attendais pas à ce qu’il ait ça. Je pensais qu’il aurait eu les honneurs d’avoir séparé les deux antagonistes et c’est l’inverse qui se produit. » Yakhouba Diawara et John Holland seront eux suspendus un match. Le BCM a indiqué vendredi après-midi que ses joueurs allaient faire appel de leurs sanctions, jugées « iniques ».

La liste des sanctions

PARIS-LEVALLOIS

Jawad Williams : suspension jusqu’au 30 mars 2014
Daniel Ewing : suspension de 6 matches
Louis Labeyrie : suspension de 2 matches avec sursis
Aloysius Anagonye : suspension de 2 matches avec sursis
Giovan Oniangue : suspension de 2 matches avec sursis
Landing Sané : suspension de 2 matches avec sursis
Elton Brown : non-lieu

GRAVELINES-DUNKERQUE

Cyril Akpomedah : suspension de 6 matches
Yannick Bokolo : suspension de 4 matches dont 2 ferme
Yakhouba Diawara : suspension de 3 matches dont 1 ferme
John Holland : suspension de 2 matches dont 1 ferme
Marcus Lewis : suspension de 3 matches avec sursis
Paul-Lou Duwiquet : une suspension de 2 matches avec sursis
Séraphin Saumont : suspension de 2 matches avec sursis
Jonathan Rouselle : non-lieu
Ousmane Camara : non-lieu

A lire aussi :

>> Monclar : « Un préjudice pour le Paris-Levallois »

>> Paris-Gravelines : ils doivent jouer… huit secondes !

>> Paris-Gravelines : retour sur un règlement de comptes

La rédaction