RMC Sport

Batum : « Finir dans le top 4 »

-

- - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Actuels cinquièmes de la conférence Ouest, les Portland Trail Blazers de Nicolas Batum ont baissé de pied après un début de saison de feu. Mais le Français, invité du TP Show ce lundi, espère encore récupérer l’avantage du terrain pour les playoffs.

Nicolas, votre équipe connaît une baisse de régime après un très gros début de saison. Comment l'expliquez-vous ?

Ce qui est frustrant avec nous, c’est que nos neuf dernières défaites, à part celle contre les San Antonio Spurs, ne sont concédées que de cinq points ou moins. On ne perd pas avec de gros écarts, ça se joue à des petits détails dans les dernières secondes et comme ça se passe comme ça à chaque fois, c’est très frustrant. Mais on n’est pas loin et on a toujours confiance.

LaMarcus Aldridge, votre joueur All-Star, est absent en ce moment. Quand pensez-vous pouvoir le récupérer ?

Normalement, il doit encore rater deux matches. Il a subi une grosse chute contre les Spurs mais il devrait revenir en début de semaine prochaine. Quand il n’est pas là, ça change la donne. Il est notre point de fixation à l’intérieur donc quand tu ne l’as pas, c’est différent. Mais il faut faire avec.

A un mois des playoffs, quel est votre objectif d'ici la fin de saison ?

On aimerait finir dans le top 4 de la conférence pour avoir au moins l’avantage du terrain au premier tour. Entre Houston et nous, il n’y a pas grand-chose (Portland est cinquième à une victoire et demie des Rockets, ndlr). Il reste une quinzaine de matches. On va essayer de tout faire pour y arriver. Quand on connaît notre salle, l’avantage du terrain est très important pour nous.

Sur le plan personnel, vous avez enchaîné quelques grosses performances aux rebonds. Quelle est la raison de tels progrès ?

Je ne sais pas. Je ne peux pas l’expliquer. Une partie de mon job cette année était de prendre plus de rebonds et j’ai commencé un peu plus à faire ça depuis la blessure de LaMarcus. Il y a un grand en moins et depuis dix matches, je vais plus souvent dans la raquette.

Les cinq titulaires de Portland jouent beaucoup. Les joueurs voient-ils ça comme une explication de votre baisse de forme ?

On ne parle pas vraiment de ça. On perd des matches sur des détails, ça ne veut pas forcément dire qu’on a un manque de physique. Après, cela pourra peut-être jouer lors des playoffs. Perso, sur le plan physique, je me sens bien, même si je joue beaucoup en l’absence de LaMarcus. Mais je ne vais jamais me plaindre sur mon temps de jeu. Certains n’en ont pas, moi j’en ai beaucoup, tant mieux pour moi.

Quel est votre favori pour le titre NBA ?

Nous ! Après, ce que font les Spurs, notamment sur le plan collectif, c’est beau et costaud. Les Los Angeles Clippers sont aussi très chauds en ce moment. La conférence Ouest est dingue. De l’autre côté, je pense que les Miami Heat feront ce qu’ils ont à faire pour sortir.

Au fait, que faites-vous cet été (où l'équipe de France disputera la Coupe du monde en Espagne du 30 août au 14 septembre) ?

Je ne sais pas encore.

A lire aussi :

>> Parker : "La première place n'est pas une obsession"

>> Batum régale Portland

TP Show