RMC Sport

Batum : « Je pense que les Spurs vont le faire »

Nicolas Batum

Nicolas Batum - -

EXCLU RMC SPORT. Nicolas Batum, le joueur des Blazers et des Bleus, était dans le Moscato Show ce jeudi. Il voit les Spurs battre le Miami Heat en finales NBA, dont le premier match a lieu cette nuit dans le Texas (3h, heure française).

Nicolas Batum, vous êtes invité aux célébrations du débarquement allié en Normandie ce vendredi...

Oui. C’est ma région d’origine. Quand j’ai reçu la proposition, j’ai tout de suite dit oui. C’est un bel honneur. Ce n’est pas n’importe qui, qui est invité. Il y aura du monde, du très beau monde. C’est un grand moment de l’Histoire. On y allait avec l’école, donc je connais un peu.

Tony Parker ne fera pas la Coupe du monde cet été. Pour votre part, pourquoi y participerez-vous ?

Je la fais parce que c’est quand même important de jouer pour l’équipe de France. J’ai un peu hésité, c’est vrai. J’ai pris ma décision il y a une quinzaine de jours. C’est le maillot bleu. C’est quand même un honneur. En comptant les équipes de France de jeunes, ça fait dix ans que j’y vais tous les étés. C’est un plaisir d’y aller pour moi.

Les Bleus, c'est un passage obligé...

Pas forcément. Moi, j’ai joué 100 matches cette année. Des fois, on a envie de se poser un peu. Mais on va se retrouver entre potes, jouer ensemble. C’est ce qui est bien. C’est plutôt cool à chaque fois.

Que manque-t-il à Portland pour aller encore plus loin en playoffs NBA ?

Ce qui a manqué face à San Antonio (demi-finales de Conférence Ouest), c’est l’expérience. On a fait une grosse saison, une grosse série contre Houston. Et en arrivant face aux Spurs, on se relâche un peu. Mais eux, ils nous ont attaqués direct, ils nous ont sauté à la gorge. On a pris un gros coup de massue sur les deux premiers matches. Ils sont en haut depuis des années. Nous, c’était notre première année. On va apprendre.

La finale débute la nuit prochaine, avec San Antonio qui reçoit Miami. Qui voyez-vous remporter le titre ?

Je vois bien les Spurs, pour plusieurs saisons. Déjà, c’est la meilleure équipe de l’année. Ils ont l’avantage du terrain. Même si ce n’est pas vraiment une revanche pour eux, ce qu’il s’est passé l’année dernière reste quand même dans leurs têtes. Miami est très, très fort. Ils ont le meilleur joueur du monde (LeBron James), ils sont doubles champions en titre. Mais je pense que les Spurs vont le faire cette année.

D'après un sondage ESPN, tous les Etats sauf la Floride sont contre Miami et pour San Antonio. Comment l'expliquez-vous ?

Les Spurs ont une belle image. C’est l’équipe de basket type. Quand tu les regarde jouer, c’est magnifique. Le ballon bouge, il n’y a pas d’ego. Même si elles ne jouent que dix minutes, les stars ne disent rien. Le coach (Gregg Popovich) est charismatique. Miami a le meilleur joueur du monde. Mais l’année dernière, San Antonio devait gagner et il a manqué seulement 28 secondes. Donc je pense que tout le monde veut qu’ils gagnent.

Joakim Noah a été élu dans le meilleur cinq de la saison NBA. Quelle signification cela a-t-il ?

C’est extraordinaire. C’est rare, un truc comme ça. Ça montre le boulot de Joakim. C’est une reconnaissance qu’il méritait. Il a fait une saison extraordinaire.

La rédaction