RMC Sport

Crise entre les Rockets et la Chine: un match de G-League annulé

James Harden

James Harden - AFP

En réponse à un tweet polémique du manager général des Houston Rockets sur les manifestations à Hong Kong, la Chine a annulé un match entre les Rio Grande Vipers (affiliés aux Rockets) et  les Texas Legends.

C'est un tweet qui a déclenché un tremblement de terre. A la suite du message de soutien aux manifestants de Hong Kong, posté vendredi par Daryl Morey, le manager général des Houston Rockets, la Chine a décidé de réagir.

Selon Shams Charania, de The Atlethic, la "Chinese Basketball Association" a décidé d’annuler le match d’exhibition entre les Rio Grande Vipers et les Texas Legends, deux équipes évoluant en ligue de développement et respectivement affiliées aux Houston Rockets et aux Dallas Mavericks, qui devait avoir lieu en Chine.

L’institution chinoise, par ailleurs présidée par Yao Ming, ancien pivot légendaire des Rockets dans les années 2000 et pionner du basket en Chine, a donc décidé de sévir. Avant l’annulation de ce match, la CBA avait déjà suspendu son partenariat avec les Rockets. Li Ning, une marque de chaussures, et la banque Shanghai Pudong Development Bank Card Center, avaient également annoncé mettre en pause leurs relations avec la franchise texane.

Malgré le mea culpa de Daryl Morey en personne et les excuses de James Harden, star de la franchise, le torchon brûle donc toujours entre les Rockets et la Chine. Et c'est la NBA qui craint le pire, tant ce pays représente un marché économique considérable.

FG