RMC Sport

Honneurs présidentiels pour Mahinmi

Ian Mahinmi juste derrière Barack Obama

Ian Mahinmi juste derrière Barack Obama - -

Comme le veut la tradition, le champion NBA sortant a rencontré le président à la Maison Blanche. Ian Mahinmi se souviendra de ce moment très intense en émotion.

Les Dallas Mavericks ont perpétué la tradition. Comme ses devancières, l’équipe championne de NBA a été reçue à la Maison Blanche lundi par Barack Obama, lui-même ancien basketteur universitaire de bon niveau. Et dans les rangs de la franchise texane, deux Français : Rodrigue Beaubois et Ian Mahinmi. Le pivot international avait pour l’occasion sorti sa plus belle chemise à carreaux accompagné d’un nœud papillon de rigueur. « Il s’est arrêté sur mon style vestimentaire et m’a dit : « tu dois être le stylé de l’équipe », se marre Mahinmi. C’est un super compliment de la part du président. Critiquer mon style vestimentaire n’est pas très crédible maintenant. »

Le joueur a pourtant bien failli ne jamais entrer à la Maison Blanche. La faute à une erreur administrative. L’administration américaine s’est trompée sur sa date de naissance et a inscrit 1988 au lieu de 1986. « Ils ont tout reprogrammé dans l’ordinateur pour que je sois bien enregistré et qu’ils s’assurent que ce soit bien moi », poursuit-il dans le Moscato Show. Avant de devoir présenter sa carte d’identité et passer avec le reste de ses coéquipiers par trois points de sécurité.

Obama, « simple et abordable »

Tous les joueurs qui ont participé au dernier titre ont ainsi eu droit aux honneurs présidentiels pendant une trentaine de minutes. Mahinmi se souvient d’un Barack Obama « simple » et « abordable », et gardera un souvenir très fort de ce moment. « Ça été un moment inoubliable, ajoute le joueur. J’ai eu l’opportunité de serrer la main du Monsieur là-bas. Il est venu, a fait un discours et je peux vous dire que c’est le même qu’à la télé. » Et dire que le lock-out a bien failli ruiner les espoirs des joueurs de Dallas.