RMC Sport

Jacques Monclar : « Miami est un grand et beau champion NBA »

-

- - -

Pour Jacques Monclar, membre de la Dream Team RMC Sport, le sacre du Miami Heat en finales NBA est mérité. Les Spurs et leur meneur de jeu, Tony Parker, étaient trop fatigués pour remporter ce match 7.

« Miami est champion NBA. Le Heat avait dominé la saison régulière (66 victoires - 16 défaites), ils ont eu une mise en route difficile en play-offs avec une finale de Conférence gagnée au match 7 (face à Indiana). Miami a donné l’impression de douter, LeBron James n’était pas en phase avec son shoot mais finalement, il a retrouvé ses sensations et a dominé les deux derniers matches. Le Heat enchaîne deux titres de champion, trois finales NBA consécutives, et s’installe dans le très haut de la NBA.

On sait que LeBron James dans les matches 7, en carrière, tourne à presque 34 points de moyenne. Ce soir (jeudi), il en met 37. Il a su répondre présent, tant aux rebonds qu’aux shoots à 3 points, et même en défense où il a été capable de défendre parfois sur Tim Duncan et parfois sur Tony Parker. Cet homme-là est le meilleur joueur de la planète. Ça lui fait deux titres de champion avec cette équipe de Miami. Cette franchise, avec Dwyane Wade, a maintenant trois titres de champion (2006, 2012 et 2013).

Wade rejoint au palmarès des garçons comme Tony Parker, Larry Bird, des joueurs de légende... On va rendre hommage au coach de Miami, Erik Spoelstra, qui a dominé son adversaire direct, Gregg Popovich. Les Spurs sont passés tout près lors du match 6. Ils n’ont pas réussi à saisir leur opportunité. Aujourd’hui (jeudi), la fatigue s’est matérialisée par la maladresse à 3 points, un Tony Parker un peu en-dedans en deuxième mi-temps (aucun point marqué) et Tim Duncan qui rate un panier immanquable à la fin.

« La révélation Kawhi Leonard »

La fatigue n’est pas une excuse pour San Antonio, c’est une explication. Quand on devient aussi maladroit à 3 points (6/19 lors de ce match 7), c’est qu’il y a de la fatigue, alors qu’il faut être lucide. Des garçons comme Danny Green, Manu Ginobili et Gary Neal ne trouvaient plus la mire. Dans cette série, il y a eu la révélation Kawhi Leonard, seulement 21 ans, qui a été tout simplement exceptionnel (19 points et 16 rebonds ce jeudi, ndlr).

De son côté, Tim Duncan a beaucoup donné et à la fin, il rate un shoot facile pour lui, qui était pour égaliser à 40 secondes du terme. Tony Parker a joué blessé toute cette série finale, a perdu pied en deuxième mi-temps. On a eu le droit à tout dans cette série finale. Cette saison est terminée, Miami est un beau et grand champion NBA. On a eu une série finale de folie et un match 7 qui a donné tout ce qu’on pouvait en attendre. »

A lire aussi

>> Finales NBA : revivez Miami - San Antonio

>> Finales NBA : LeBron James désigné MVP

>> Miami-San Antonio : la lutte finale

Jacques Monclar